news

U.N. Käerjéng '97 vs F.C. Progrès Niederkorn presserevue - 06.03.2017

Saison 2016/2017 – BGL Ligue Story - Journée n°17 – UN Kaerjeng (11) vs FC PN (4) : 2-4 Barbaro (S.Thill) // Watzka // O. Thill (Watzka) // S.Thill (Bors). Notre équipe fanion a une nouvelle fois su faire preuve d’une combativité et d’un état d’esprit irréprochable afin de remporter la victoire face à une formation de Kaerjeng joueuse et accrocheuse. Trois nouvelles réalisations de notre trio offensif du milieu de terrain (Watzka et les frères Thill) ainsi que le premier but en équipe fanion de Valerio Barbaro auront donné la victoire aux noir et jaune qui enregistrent un troisième match sans défaite!





Käerjeng - Nidderkuer

Nidderkuer huet super an de Match fonnt an ass scho no 4 Minutten duerch den Barbaro a Féierung gaang. D'Reaktioun vu Käerjeng huet awer net laang op sech waarde gelooss wëll an der 11. Minutt huet de Guerenne konnten ausgläichen. Nidderkuer wollt mat dësem Gläichspill awer net an Paus goen. Et war nämlech de Watzka deen an der 34. Minutt de Progrès rëm konnt a Féierung bréngen.  No der Paus huet Käerjeng awer reagéiert an konnt duerch ee Gol aus 17 Meter vum Guerenne op ee neits ausgläichen. An der 83. an an der 93. Minutt hunn Gebridder Thill dunn awer konnten zwee Goler fir Nidderkuer noleeën, sou dass Käerjeng den éischte Match am Joer 2017 verléiert. 



© Bryan Gomes



http://www.rtl.lu/sport/1011399.html





Le point en BGL Ligue

Les ténors au diapason, la Jeunesse rechute, le Progrès en profite





Le trio de tête de la BGL Ligue n'a pas tremblé. Dudelange, Differdange et le Fola ont empilé les buts alors que la lutte pour la quatrième place fait rage. Le Progrès a remporté le derby contre Käerjéng et profite de la défaite de la Jeunesse à Rumelange. Le Racing reste embourbé.





Par Christophe Nadin





Un derby riche en buts



Le Progrès s'est sorti du piège tendu par une équipe de Käerjéng euphorique depuis la reprise. Mais longtemps les deux voisins sont restés au coude. Il a fallu le coup de rein des frères Thill dans les dix dernières minutes pour offrir un succès à Niederkorn.



Une équipe du Progrès qui a salué la victoire de Rumelange contre la Jeunesse dans un match un peu fou. Les Eschois ont mené deux fois au score, mais l'USR, privée de Schinker écarté du groupe, a trouvé les ressources nécessaires pour émerger dans les dix dernières minutes. Un sacré bol d'oxygène pour une équipe rumelangeoise qui restait sur trois défaites. 



http://www.wort.lu/fr/sport/le-point-en-bgl-ligue-les-tenors-au-diapason-la-jeunesse-rechute-le-progres-en-profite-58bbfdd2a5e74263e13ab7fe





Progrès nutzt Chancen 



UNK - PROGRÈS 2:4 (1:2)



Marc Karier



Es war ein unterhaltsames Nachbarduell, das die Gäste mit Glück und Geschick für sich entscheiden konnten. Der Progrès wackelte gegen nachrückende Käerjenger und nutzte zwei Befreiungsschläge zum Dreier.



Die Partie kam sofort in die Gänge. S. Thill nutzte seine Freiheiten auf der linken Angriffsseite und fand Barbaro zum 0:1. Die Antwort folgte sofort. Cassan, in der Winterpause vom Progrès zur UNK gewechselt, spielte Guerenne in die Tiefe zum 1:1 an. Die Gastgeber setzten nach. Cassan und Alunni blieben an Flauss hängen. Der Progrès antwortete mit Gegenstößen. In der 33. bediente S. Thill den aufgerückten Soares in den Lauf. Dessen flache Flanke landete bei Watzka, der mit einem von Hess abgefälschten Schuss die erneute Gästeführung besorgte.



Nach dem Dreh zeigte Käerjeng eine starke Reaktion. Einen Querpass von Dutot zirkelte Guerenne aus der Distanz ins lange Eck. Erneut setzten die Hausherren nach. Hess traf den Pfosten (76.), dann landete ein Cassan-Freistoß auf der Latte (83.). Niederkorn nutzte die sich bietenden Räume in den Schlussminuten eiskalt aus: O. Thill erzielte aus abseitsverdächtiger Position das 2:3, dann setzte sein Bruder in der Nachspielzeit, als der UNK-Keeper bei einem Eckball aufgerückt war, den Schlusspunkt.



Trainerstimme



Dan Theis (Käerjeng): „Das Resultat ist für die Spieler grausam. Sie waren dem Progrès ebenbürtig und sind leider nicht belohnt worden. Mit einer besseren Chancenauswertung und ohne die individuellen Fehler in der ersten Halbzeit hätten wir heute gewonnen“ 



Paolo Amodio (Progrès): „Wir hatten heute das nötige Glück. Es ging hin und her und es war spannend bis zum Schluss. Wir haben drei Punkte geholt und den vierten Platz verteidigt. Darauf kommt es an.“





 



Schiedsrichter: Sales - Zwally, Ries 



Karten: Hess - Dutot, Ramdedovic 



Torfolge: 0:1 Barbaro ( 4.), 1:1 Guerenne (11.), 1:2 Watzka (33.), 2:2 Guerenne (56.), 2:3 O. Thill (86.), 2:4 S. Thill (90.+2) 



Beste Spieler: Cassan, Guerenne - S. Thill, Garos 



Zuschauer: 302 zahlende 



Spieler des Spiels: Sébastien Thill war Ausgangspunkt der beiden ersten Progrès-Treffer und erzielte das 2:4.





Le Progrès enchaîne enfin Mais il lui a fallu s'employer pour faire craquer un bon Käerjeng.



 2 - 4 



Niederkorn, au pied du podium, a besoin de points pour conserver ce précieux sésame, avec des poursuivants qui se tiennent dans un mouchoir de poche et sont à l'affût de la moindre faille de Bouzid et compagnie.



Les hommes d'Amodio réalisent un pressing haut dès l'entame. Käerjeng subit les premières minutes. Si bien que dès la 4e minute, la bande à Hess se retrouve déjà menée au score. Sur sa première occasion, Niederkorn débloque son compteur. Sur une tentative de dégagement de la défense, le ballon, ras de terre, est freiné dans la surface par l'eau stagnante dans l'aire de jeu de Winckel... plein axe. Barbaro place son pied pour glisser le cuir en lucarne : 0-1.



 



Très bon pour la confiance. Niederkorn poursuit la rencontre sur les mêmes bases et monopolise le ballon. À la 9e, une nouvelle action dangereuse se profile. Le tir cadré est détourné de justesse en sortie de but. Il s'en est fallu de peu pour que le duel bascule avant les dix premiè- res minutes de jeu. Mais Käerjeng ré- pond présent également dès sa première possibilité. À la 11e, Guérenne remet pour un temps les équipes dos N à dos. Rassurés, les Brasseurs tentent de lancer le même pressing que celui imposé par leurs adversaires du jour. De part et d'autre, de nombreuses occasions sont créées, mais ne parviennent à être transformées. L'UNK obtient des solutions avec Bourgeois, Cassan ou Barbosa à la finition. Rageant, ce gâchis... puisque c'est Watzka qui redonne l'avantage à son équipe.



Cassan trouve deux fois les montants



Un avantage tenu jusqu'à la 56e où Guérenne, déterminé, rattrape le retard par un doublé. La rencontre est très animée. Mais Käerjeng ne parvient pas à prendre les commandes pour autant, condamné par Niederkorn à courir après le score. Les gars de Theis ne parviennent à faire trembler les filets que lorsqu'ils sont menés.



Malchanceuse, la frappe de Cassan échoue sur le poteau à un quart d'heure de la fin. Six minutes plus tard, c'est la barre transversale qui s'oppose à un coup franc direct de ce même joueur. Décidément, l'UNK n'a pas le droit de mener les débats. Scénario cruel... Sur le contre, Niederkorn va reprendre l'avantage pour la troisième fois par O. Thill, et ce, à quelques minutes du terme. Les actions s'accélèrent alors du côté de la bande à Bouzid, proche de plier définitivement la rencontre par un quatrième but dès l'action suivante (sur un nouveau contre). Käerjeng cède du terrain et commence à perdre des ballons que Niederkorn se fait un plaisir de remonter devant les cages de Winckel. Et un dernier corner mal négocié par l'UNK offre un ultime contre transformé par S. Thill, concluant la rencontre.



VESTIAIRES



«La 4e place, c'est le plus important»



Dan Theis (coach de Käerjeng) : «À un moment, on doit tuer le match. On a manqué des occasions pour cela… C'est le seul reproche que je peux faire à mes joueurs. Sur le terrain, on ne pouvait distinguer l'équipe qui jouait sa place pour l'Europe de celle qui jouait pour le maintien. Ce résultat est cruel. Ce revers doit juste faire mal à l'entraîneur, les joueurs n'ont rien à se reprocher.»



Paolo Amodio (Niederkorn) : «Il nous faut de la réussite. Au niveau des occasions et des positions de hors-jeu, on aurait dû être plus intelligents pour plier le match plus tôt. La quatrième place est conservée, c'est le plus important.»





BGL LIGUE - 17E JOURNÉE



Une victoire très précieuse pour le Progrès



LUXEMBOURG - Le Progrès a réalisé la bonne opération de la journée, dimanche, en allant gagner (2-4) à Käerjeng. Le F91, Differdange et le Fola restent sur le podium.



Si rien a bougé au niveau du trio de tête, le Progrès Niederkorn a pris l’avantage dans la course à la quatrième place. Certes, les hommes de Paolo Amodio ont réussi leur sortie à Käerjeng (2-4), mais ils ont aussi profité du faux-pas surprise de la Jeunesse à Rumelange (2-3). Une défaite cruelle pour les Eschois puisque le Rumelangeois Jules Diallo a inscrit le but de la victoire à la dernière minute du match.



Le Progrès lui, a compté sur les frères Thill pour faire la différence chez les voisins de Käerjeng où le match n’a pas été facile. Pourtant, Barnabo avait ouvert le score (0-1, 4e). Mais, l’attaquant belge de Bascharage avait vite égalisé (1-1,11e). Les visiteurs reprenaient l’avantage grâce à Watzka avant la pause (1-2, 34e). Les Niederkornois espérait mieux gérer la seconde période, mais le buteur Guerenne inscrivait un doublé (2-2, 56e).



Dès lors les hommes de Paolo Amodio poussaient pour essayer d’arracher les trois points. Alors que la fin de rencontre se profilait, les Frères Thill décidaient d’entrer en scène. Le plus jeune Olivier donné l’avantage aux siens (2-3, 83e), puis l’aîné Sébastien assurait une victoire définitive au Progrès (2-4, 90e).





 


Powered by azurCMS