news

Revue de presse transfert Maximilian Watzka et Charly Schinker - 10.01.2017



Trois questions à...

Charly Schincker: «Je ne viens pas au Progrès pour être n°2»



Charly Schinker va tenter de se relancer au Progrès. La concurrence s'annonce rude. 

Photo: Fernand Konnen



Charly Schinker (29 ans) s'apprête à sortir de sa zone de confort rumelangeoise pour se frotter dans quelques mois à Sébastien Flauss qu'il entend déloger de sa place de titulaire à Niederkorn. A 29 ans, l'ex-gardien international n'a pas froid aux yeux.



Propos recueillis par Christophe Nadin



Charly Schinker, vous vous apprêtez à quitter Rumelange après sept saisons passées au club. Pourquoi ce départ?

Je pense avoir atteint mon maximum à Rumelange. Aux entraînements comme en matches. Je souligne en passant le travail de Claude Herrig. Cela me fait mal au cœur de le quitter après sept ans, mais j'avais besoin d'un nouveau challenge pour montrer de quoi je suis capable.



Comment a réagi votre club actuel?

Ils étaient déçus et un peu mécontents sur le coup. Mais ils vont comprendre mon choix et l'accepter. Pendant sept ans, j'ai toujours fait mon job au club. A Rumelange, on a une bonne équipe et avec un peu plus de chance, on serait mieux classé. Personnellement, je voulais jouer le top 4 au pays. Niederkorn était la bonne adresse.



Vous allez vous frotter à Sébastien Flauss la saison prochaine. Y aura-t-il une hiérarchie dès votre arrivée?

Je ne crois pas. Je suis numéro un à Rumelange. Sébastien Flauss est numéro un dans son club. Ni plus ni moins. Je ne viens pas comme numéro deux. Mon objectif est de m'installer dans les buts et montrer de quoi je suis capable. Je suis un bosseur et je suis solide dans la tête. La concurrence ne me fait pas peur.





Differdange et le Progrès font leurs emplettes



Course au titre ou course à l'Europe oblige, le FC Differdange 03 et le Progrès complètent leur effectif, cet hiver. Plusieurs recrues ont été annoncées lundi.



Maximilian Watzka (g.) renforce le Progrès dès la phase retour. Charly Schinker (à dr.) arrivera cet été. Photo FCPN/Luc C.



À l’heure où les formations de BGL Ligue reprennent le chemin de l’entraînement, certaines écuries ont décidé de profiter rapidement du mercato d’hiver pour étoffer leur effectif.



Autre pari, celui du Progrès, qui mise sur l'Allemand Maximilian Watzka (Viktoria Berlin, D4 allemande) pour redynamiser son milieu et apporter «une mentalité de gagnant qui nous a manqué sur certains matches», a expliqué le directeur sportif du club, Thomas Gilgemann. 




«Je n'ai pas peur de la concurrence»



Si le club veut ainsi «mettre toutes les chances de son côté pour conserver la quatrième place», les dirigeants préparent aussi l'avenir avec le recrutement d'un gardien pour la saison prochaine. Le Luxembourgeois Charly Schinker, qui évoluera jusqu'à la fin de la saison dans son club de Rumelange, a signé pour trois ans au Progrès.



«Je crois en mes qualités et je veux franchir un palier Je n'ai pas peur de la concurrence», a expliqué le gardien, qui devra briller pour chiper la place de Sebastien Flauss dans les buts. L'ailier Valentin Poinsignon devra lui se faire opérer d'une pubalgie et le Progrès lui cherche un remplaçant.

(Philippe Di Filippo/L'essentiel





D03 und Progrès schlagen zu

TRANSFERMARKT Drei Neuzugänge vorgestellt

Dan Elvinger







Das winterliche Transferfenster ist gerade mal zehn Tage alt und schon gibt es die ersten hochkarätigen Wechsel zu vermelden. Déifferdeng 03 verpflichtete Mittelfeldspieler Mounir Hamzaoui (u.a. Grenoble und Cannes) und Erzrivale


Progrès Niederkorn stellte gestern die Neuzugänge Charly Schinker (Rümelingen) und Max Watzka (Viktoria Berlin) vor.


Ein Spieler aus Ostdeutschland findet selten bis nie seinen Weg in die BGL Ligue. Max Watzka entschied sich nach den Stationen Vfb Leipzig, Sachsen Leipzig, Kickers Offenbach, 1. FC Magdeburg, RB Leipzig, Eintracht Trier und Viktoria Berlin für einen Wechsel nach Niederkorn.
Der Transfer wurde vom deutschen Spielerberater Nico Klemens eingefädelt, der seit einigen Jahren auf dem Luxemburger Transfermarkt sehr aktiv ist. „Mein Traum war es, irgendwann mal im Ausland zu spielen. Ich bin in einem fortgeschrittenen Fußballalter und wollte noch einmal neue Erfahrungen sammeln und einen anderen Fußball kennenlernen“, erklärte Watzka gestern anlässlich einer Pressekonferenz. Der offensive Mittelfeldspieler soll laut Progrès-Teammanager Thomas Gilgemann der Mannschaft „mehr Erfahrung und Aggressivität verleihen. Auch die deutsche Mentalität wird uns guttun.“ Watzka unterschrieb einen Vertrag, der über sechs Monate läuft. In Niederkorn will der 30-Jährige die Spielpraxis sammeln, die ihm zuletzt in Berlin – wegen „Problemen mit dem Trainer“ – fehlte.


Der zweite Neuzugang der Niederkorner wird erst im Sommer zur Mannschaft stoßen. Der Rü- melinger Torwart Charly Schinker soll in seinem neuen Verein Sébastien Flauss den Platz zwischen den Pfosten streitig machen. „Ich wollte nach neun schönen Jahren in Rümelingen eine neue Herausforderung annehmen und aus meiner Komfortzone rauskommen. Ich will beweisen, dass ich auch gegen starke Konkurrenz bestehen kann.“ Dass ein Transfer bereits fünf Monate vor Saisonende bekannt gegeben wird, ist in der BGL Ligue eher unüblich. Schinker wollte jedoch sofort Klarheit schaffen. „Es war mir wichtig, fair gegenüber Rümelingen zu handeln. Jetzt haben sie genügend Zeit, nach einem neuen Torwart Ausschau zu halten und ich kann nach dieser Bekanntgabe mit klarem Kopf die Rückrunde bestreiten.“




Le Progrès engage un milieu allemand

Max Watzka (ex-Magdebourg, Leipzig...) a signé pour six mois, avec une option pour la saison suivante
 


Si la piste Tom Schnell semble bien oubliée du côté du Progrès – l'international étant apparemment proche de signer à nouveau, pour trois ans et demi, à Dudelange –, le club niederkornois n'en reste pas moins (très) actif sur le marché des transferts. C'est ainsi qu'il a annoncé, hier, l'arrivée du joueur allemand Maximilian Watzka (30 ans), qui évoluait ces dernières années au Viktoria Berlin en Regionalliga, après des passages à Magdebourg et au RB Leipzig. «C'est un joueur offensif polyvalent, capable d'évoluer sur les deux flancs, mais aussi dans l'axe ou en "neuf et demi"», expliquait hier Thomas Gilgemann, le manager général de Niederkorn. «Il a signé chez nous pour six mois, avec une option pour la saison prochaine (à lever pour le 30 avril). Comment l'avons-nous attiré? Via un agent allemand que l'on connaît et que nous avons su convaincre de nous présenter un garçon de cette qualité. Avoir un peu plus de consonance allemande au sein de notre groupe, ce n'est pas mal. Quand on voit des garçons comme Sébastien Flauss et Ismaël Bouzid, qui ont un passé là-bas... Ils affichent la mentalité qui nous plaît en termes de travail et d'humilité. Et on voulait aller dans cette voie. Cela ne peut pas faire de mal.» Et, histoire de mettre toutes les chances de son côté et d'éviter les longs voyages, le joueur va habiter à deux pas du stade.



Encore un attaquant et une opération pour Poinsignon



Le mercato du Progrès ne s'arrêtera pas là puisqu'un autre élément offensif devrait débarquer dans les prochaines semaines au stade Jos-Haupert. Une arrivée d'autant plus souhaitée que Valentin Poinsignon va devoir se faire opérer de sa pubalgie. Et il est possible qu'on ne le revoit plus de la saison... J. C.





Schinker (Rumelange) rejoindra le Progrès en fin de saison



À côté de Maximilian Watzka, on retrouvait hier Charly Schinker, l'actuel gardien de Rumelange. «Il a signé pour trois ans au Progrès et nous rejoindra en fin de saison», expliquait Thomas Gilgemann. «On a eu l'opportunité de le faire venir. Après plusieurs années à Rumelange, il avait besoin d'un nouveau challenge et nous d'un deuxième gardien de qualité à côté de Sébastien Flauss. Avec l'objectif d'une saine concurrence entre les deux, histoire qu'ils s'aident l'un l'autre à monter encore un peu plus leur niveau de jeu.» Forcément, à Rumelange, on n'est pas très content de voir ainsi partir celui qui occupe les cages depuis sept saisons, mais c'est de bonne guerre comme on dit. Car du côté du Progrès, on avait besoin d'une deuxième solution au poste de gardien, le club ayant envie de permettre au jeune et talentueux Joao Machado (17 ans) d'aller se faire les dents ailleurs. «On a dans l'idée de lui offrir un contrat longue durée (cinq ans?) et de le prêter. Joao est déjà un très bon deuxième gardien et on veut lui donner la chance de devenir titulaire dans un club moins bien classé de DN ou du niveau de la Promotion d'honneur. Histoire de pouvoir occuper le poste de n° 1. On a déjà deux ou trois contacts...» J. C.





Progrès

Watzka pour l'hiver, Schinker pour l'été



(tof). Le Progrès a fait son marché hivernal tout en anticipant l'estival. Le club de Niederkorn s'est attaché les services du milieu offensif allemand Maximilan Watzka et du gardien Charly Schinker qui viendra concurrencer Sébastien Flauss.



Watzka, 30 ans, est un milieu relayeur qui évolue dans un registre offensif. Il débarque du Viktoria Berlin en Ligue régionale allemande. Il s'est engagé jusqu'à la fin de la saison avec une option à lever éventuellement.



"On veut mettre tous les atouts de notre côté pour conserver cette quatrième place", a confié Thomas Gilgemann, le directeur sportif du club. "Il faut être réaliste, aller chercher les trois premiers sera mission quasi impossible."



C'est avec une pointe d'émotion que Charly Schinker a lui annoncé au vestiaire rumelangeois son départ après sept ans de bons services à l'USR. Le gardien de 29 ans s'est engagé pour les trois prochaines saisons. "Il viendra apporter une saine concurrence à Sébastien Flauss. On est content de pouvoir compter sur deux gardiens de cette qualité", a rajouté l'ancien défenseur des Jaune et Noir.



Joao Machado, 17 ans, le deuxième gardien actuel, sera prêté à la fin de la saison.



Le Progrès s'apprête, par contre, à perdre Valentin Poinsignon pour plusieurs mois. L'ailier français va devoir se faire opérer d'une pubalgie.












Powered by azurCMS