news

Nouveau staff senior - 19.10.2016

Paolo Amodio et Emilio Lobo arrivent au Progrès

Fabien Tissot n'est plus l'entraîneur du Progrès Niederkorn. Comme nous vous l’indiquions lundi, le club a choisi Paolo Amodio pour le remplacer.



Paolo Amodio connaît bien l’équipe de Niederkorn puisqu’il l’a dirigée entre 2012 et 2014. (photo: Editpress/Julien Garroy)



Paolo Amodio, ancien entraîneur de Pétange, connaît bien l’équipe de Niederkorn puisqu’il l’a dirigée entre 2012 et 2014. Emilio Lobo, l’ancien adjoint de Michel Leflochmoan à Differdange et Dudelange, rejoindra le staff en tant qu’adjoint.



Le nouveau staff va prendre contact avec l’équipe lors d’un léger entraînement ce mardi soir. Niederkorn affrontera Strassen dimanche en championnat.

(Saïd Kerrou/L'essentiel)



Paolo Amodio an Emilio Lobo elo nei um Trainerstull

E Méindeg hat sech de Progrès vum Trainer Fabien Tissot getrennt, um Dënschdeg goufen déi nei Leit presentéiert.



 Photo Pino Larosa



E Méindeg hat et nach geheescht, de Manu Correia an de Felipe Machado géifen den Interim iwwerhuelen, ma et ass e kuerzen Interim, well den Training um Dënschdeg den Owend gëtt ewell vum neien Trainerduo Paolo Amodio an Emilio Lobo geleet.



De Paolo Amodio ass an der Nationaldivisioun keen Onbekannten. Am Ufank vun der Saison souz hien nach op der Trainerbänk vum Opsteiger Union Titus Péiteng, ier en um 7. Spilldag de Stull virun d'Dier gesat kritt hat.



Fir den Training vun de Keepere bleift de Felipe Machado responsabel.



Am Jugendberäich huet ee wëlles, an Zukunft mam Giovanni Barnabo ze schaffen.



De Progrès hat de Weekend héich 0:4 géint den F91 verluer an ass an der Tabell op der 8. Plaz.



BGL Ligue

Paolo Amodio nouvel entraîneur du Progrès



Paolo Amodio avait entamé la saison à la tête de l'Union Titus Pétange. Il la poursuivra sous la bannière du Progrès Niederkorn... Photo: Yann Hellers



(JFC). - Comme nous le laissions sous-entendre ce mardi matin, c'est bel et bien Paolo Amodio (43 ans) qui succédera au Français Fabien Tissot, limogé lundi, en tant qu'entraîneur du Progrès Niederkorn pour le reste de la saison. Ex-coach de l'UT Pétange en début de saison, Amodio emmène avec lui dans ses valises Emilio Lobo comme adjoint.

Dix-huit jours après avoir été démis de ses fonctions à l'Union Titus Pétange - c'était le 30 septembre -,  au lendemain d'une défaite (1-2)  face à Rumelange, Paolo Amodio rebondit donc en BGL Ligue.

Paolo Amodio a déjà travaillé par le passé au stade Jos Haupert, d'octobre 2012 à juin 2013. Le binôme Amodio - Emilio Lobo sera accompagné par Felipe Machado, qui poursuit l’aventure au poste d’entraîneur des gardiens. 

En outre, le Progrès  est en cours de discussion avec Giovanni Barnabo dans le cadre de l’occupation d’un poste au sein du département des jeunes. 

Rappelons que le Progrès, actuellement classé huitième avec dix unités après 8 journées de championnat, s'était séparé lundi de son entraîneur Fabien Tissot, ainsi que de son adjoint, Manu Correia.



Amodio zurück im Geschäft



PROGRÈS NIEDERKORN Fabien Tissots Nachfolger steht fest



Christelle Diederich



Schlussendlich blieb Paolo Amodio nur drei Wochen lang in der BGL Ligue ohne Job. Gemeinsam mit Emilio Lobo trat er gestern in Niederkorn die Nachfolge von Fabien Tissot und Manuel Correia an.



Die deutliche 0:4-Niederlage gegen den F91 war bereits das vierte Negativerlebnis in dieser Saison. Der ambitionierte Verein, dessen Ziele weitaus höher liegen, entließ den zuvor in Luxemburg unbekannten Fabien Tissot nach acht Spielen. Mit ihm wurde ebenfalls Assistent Manuel Correia verabschiedet.



Nachdem Amodio mit der Union Titus Petingen ins Oberhaus aufgestiegen war, trennte sich der Verein am 30. September, einem Freitagabend, etwas überraschend vom 43-jährigen Trainer. Nur drei Wochen später kehrt Amodio also wieder in die BGL Ligue zurück, dies bei einem Verein, den er bereits zwischen dem 2. Oktober 2012 und 30. Juni 2013 trainiert hatte – nachdem er dort Henri Bossi abgelöst hatte. Erneut kommt Amodio also im Oktober, um den Verein wieder auf die gewünschte Siegerstraße zu lenken. Beim ersten Mal schloss der Klub die Saison auf dem Relegationsplatz ab.



Gestern blieb Amodio jedenfalls keine Vorbereitungszeit: Zusammen mit Lobo und Torwarttrainer Felipe Machado war er bereits am Abend für die Trainingseinheit zuständig. „Paolo kehrt zu einem Team zurück, bei dem er einige Spieler schon bestens aus seiner Vergangenheit hier kennt. Insgesamt weiß das Duo, wie unsere Strukturen funktionieren“, teilten die GelbSchwarzen in ihrer Pressemitteilung mit. Zudem führt der aktuelle Tabellenachte der BGL Ligue Gespräche mit Giovanni Barnabo: Er soll in Zukunft einen wichtigen Posten im Jugendbereich bekleiden.







Paolo Amodio n'aura pas attendu plus de 17 jours!

BGL LIGUE Le Progrès Niederkorn a officialisé hier l'arrivée

d'Amodio à la place de Fabien Tissot.



Il a dirigé son premier entraînement hier soir avec Emilio Lobo en tant qu'adjoint, un peu plus de deux semaines après avoir été démis de ses fonctions au Titus Pétange, à quelques kilomètres de là.



Dix-sept jours que son comité lui a signifié son renvoi de Pétange. Paolo Amodio n'aura eu le temps, finalement, de rater qu'une seule journée de championnat dans cette saison 2016/2017 : il va la reprendre dimanche avec Niederkorn et un déplacement crucial du côté de Strassen, que son nouveau comité a voulu placer sous le signe du «commando», estimant que la 4e place reste d'actualité. Elle passe notamment par deux succès urgents. Contre l'UNA d'abord, puis dans deux semaines face à la Jeunesse. Sans compter une qualification en Coupe dans l'intervalle, que les dirigeants niederkornois estimeront d'autant plus nécessaire qu'elle se jouera face au Hostert... d'Henri Bossi.



On n'en est pas encore là. Hier, le Progrès a tenu la parole un peu désabusée de son directeur sportif, Thomas Gilgemann, qui, dépité, lâchait la veille : «Vu le temps qu'on a mis à choisir Fabien Tissot, des fois, on se demande si on ne ferait pas mieux de se fier à notre instinct, comme les autres.» Et l'instinct les a conduits directement à un homme qui avait déjà officié au stade JosHaupert entre 2012 et 2014, sauvant de la relégation au match de barrage une équipe qui avait commencé par sept défaites de rang, l'amenant la saison d'après à la 5e place de DN. «C'était une histoire inachevée», se sent obligé de préciser le directeur sportif Thomas Gilgemann, qui avait fini sa carrière de joueur sous les ordres d'Amodio. «Je sais ce qu'il vaut en tant qu'homme et en tant que coach.»



Da Mota et Schnell sont courtisés



Initialement, le Progrès pensait proposer à Manuel Correia de poursuivre dans son rôle d'adjoint. Ce dernier, qui a envie de réentraîner et préférait faire place nette, a décliné. Il a suffi d'un coup de téléphone pour dégoter un nouveau n° 2 à Amodio en la personne d'Emilio Lobo, qu'il avait déjà fréquenté à Differdange. Giovanni Barnabo (dont le fils évolue en équipe 1 du club niederkornois) débarque également pour prendre en charge le département jeunes du club.



Rien, pour l'heure, n'indique à quel point cette solution peut s'inscrire dans le moyen ou le long terme.  Amodio revient dans des conditions compliquées à Niederkorn (rien de comparable avec la situation de 2012, mais tout de même...) mais il n'est qu'à 3 points de la 4e place et ses dirigeants parlent de «vider les têtes et de repartir au combat». Cela se fera, a priori, avec un effectif stabilisé, alors que, jusqu'à présent, d'autres départs que celui d'Olivier Cassan pouvaient encore être envisagés. Tout a été remis à zéro de ce côté, même si le Progrès se laissait la possibilité de faire des économies pour changer de braquet l'été prochain. C'est que le club a des vues très concrètes. Il drague déjà, et même plus de loin, les Dudelangeois Dan Da Mota et Tom Schnell, qui arrivent en fin de contrat à Dudelange, mais n'ont pas encore prolongé. Et il lorgne aussi des garçons qui arrivent en fin de contrat du côté du Fola et de la Jeunesse (Delgado). Il y a peu, l'un des décideurs du club dessinait un profil : «Des internationaux qui ont une mentalité de gagneurs.»



À voir si Amodio arrive avec les mêmes idées, lui qui a été habitué à faire de très belles choses avec des jeunes non confirmés (Carlson, Skenderovic...) du côté de Pétange, qu'il a fait grandir au-delà de toute mesure. Pas le même standing, pas le même projet, mais vu que maintenant, c'est lui qui est à bord...



 


Powered by azurCMS