news

F91 Dudelange vs F.C. Progrès Niederkorn presserevue - 17.10.2016





Die Niederkorner Tony Mastrangelo (am Boden; in Grün) und Torwart Sébastien Flauss konnten die 0:4-Schlappe gegen den F91 (hier: Yassine Benajiba) nicht verhindern (Foto: Gerry Schmit)



Progrès schlittert in die Krise BGL LIGUE 8. Spieltag



Dan Elvinger



Am 8. Spieltag der BGL Ligue erlitt der Progrès Niederkorn eine deftige 0:4-Schlappe beim F91 Düdelingen. Die Jeunesse leistete sich einen Patzer in Mondorf.



Eigentlich sollte der Rausschmiss von Olivier Cassan beim Progrès eine Reaktion auslösen. In der ersten Hälfte sah es dann auch danach aus, als wären die Niederkorner in der Lage, den Düdelingern Paroli zu bieten. Am Ende verließ die Mannschaft von Trainer Fabien Tissot den Platz mit vier Gegentoren im Gepäck. Wird jetzt auch der französische Übungsleiter in Frage gestellt? Durch diesen Erfolg behauptet sich der F91 an der Spitze. Erster Verfolger bleibt die Fola, die gegen Petingen zittern musste, sich am Ende jedoch klar mit 3:1 durchsetzte.



Turpel im Alleingang

F91 DÜDELINGEN - PROGRÈS NIEDERKORN 4:0 (1:0)



Dan Elvinger



Lange sahen die 596 Zuschauer in Düdelingen eine ausgeglichene Partie zwischen dem F91 und dem Progrès Niederkorn. Dann kam David Turpel und entschied das Spiel mit zwei Toren und einer Vorlage im Alleingang.



Beide Trainer hatten einige Veränderungen in der Startelf vorgenommen. Beim F91 saß David Turpel zunächst nur auf der Bank, während sein angeschlagener Nationalmannschaftskollege Daniel da Mota nicht im Aufgebot stand. Auch Verteidiger Jerry Prempeh musste auf die Tribüne. Bei Niederkorn fehlte der verletzte Innenverteidiger Ismael Bouzid. Stammstürmer Rémi Laurent war nur zweite Wahl. 



Die Gäste aus Niederkorn kamen besser in die Partie und hatten nach 7' die erste Chance. Sébastien Thill hatte seinen Bruder Olivier in die Tiefe geschickt, dessen Abschluss jedoch zu schwach war, um F91-Torwart Jonathan Joubert in Verlegenheit zu bringen. Nach einer guten Viertelstunde konnte Ibrahimovic, nach einem Zuckerpass von Pokar, seine Chance im Strafraum nicht verwerten.



Ein ganz besonderes Duell lieferten sich Sébastien Thill und Tom Schnell, mit dem schlechteren Ende für den F91-Verteidiger. In der 11. und 25. prallte ein Weitschuss des Niederkorners jeweils am Kopf von Schnell ab, woraufhin dieser zu Boden ging. Der Verteidiger zeigte sich hart im Nehmen und erholte sich immer wieder schnell.



Niederkorn war spielerisch überlegen, traf jedoch oft im letzten Moment die falsche Entscheidung. Chancen waren deshalb für die Gelben, die gestern in Grün aufliefen, Mangelware. Der F91 Düdelingen zog vor der Pause noch einmal das Tempo an. Nachdem Ibrahimovic, Pedro (beide 37.) und Pokar (41.) an Progrès-Torwart Flauss gescheitert waren, ging Düdelingen kurz vor dem Seitenwechsel in Führung. Nach einer Hereingabe von

Ibrahimovic stand Stolz am Elfmeterpunkt goldrichtig und erzielte mit einem trockenen Flachschuss das 1:0.


Direkt nach Wiederanpfiff setzten die Gäste ein kleines Ausrufezeichen. Nach einer Flanke von Menaï konnte Lafon das Spielgerät jedoch nicht im Gehäuse unterbringen. Gefährlicher war in der 56. der Kopfballversuch von Malget, der gleich von zwei Niederkorner Verteidigern von der Linie gekratzt wurde. 

Nach 59 Minuten brachten beide Trainer mit David Turpel und Rémi Laurent zwei neue Stürmer, die das Spiel beleben sollten. Spielfluss kam in dieser Phase nicht mehr so recht auf. Beide Teams leisteten sich sehr viele Ballverluste im Aufbauspiel. 

Düdelingen wollte jedoch die Entscheidung und hatte gute Chancen in der 71. und 74. durch Turpel und Couto. Erstgenannter

erzielte in der 75. die Vorentscheidung. Turpel wurde von Stolz in die Gasse geschickt und überwand Flauss mit einem.


Er kam, sah und traf: F91-Angreifer David Turpel Foto: Gerry Schmit

Stimmen


Dino Toppmöller (F91-Trainer): „Wir mussten in dieser Partie höllisch aufpassen. Deshalb will ich unserer Abwehr ein Kompliment machen. In der zweiten Hälfte haben wir uns fußballerisch leichter getan und haben die Räume gut genutzt.“



Sébastien Flauss (Progrès-Torwart): „Das Gegentor vor der Pause war nicht einfach wegzustecken. Dass wir dann in der zweiten Hälfte an unsere Leistung nicht anknüpfen konnten, ist auf ein Disziplinproblem zurückzuführen. Wir bekommen es einfach nicht hin, ein Spiel zu verwalten. Sicher ist, dass keiner von uns gegen den Trainer spielt.“



Schiedsrichter: Vivas - Fernandes, da Silva



Gelbe Karten: Dikaba - O. Thill, Ferino, S. Thill



Gelb-Rote Karte: Mastrangelo (82., wdh. Foulspiel)



Torfolge: 1:0 Stolz (44.), 2:0 Turpel (75.), 3:0 Ibrahimovic (78.), 4:0 Turpel (80.)



Beste Spieler: De Sousa, Turpel, Pokar - Ramdedovic, Flauss



Zuschauer: 596 zahlende



Spieler des Spiels: David Turpel. Nach seiner Hereinnahme entschied er mit zwei Toren und einer Vorlage die Partie im Alleingang. Das Kuriosum: Innerhalb von einer Viertelstunde schoss Sébastien Thill F91-Verteidiger Tom Schnell zweimal k.o.. Der Zweikampfstarke: Dino Ramdedovic wurde gestern in der Innenverteidigung eingesetzt und überzeugte dort durch starkes Zweikampfverhalten.

Der Meister der ruhenden Bälle: F91-Mittelfeldspieler Mario Pokar war wie immer der zuständige Mann für die Verteilung der Bälle.





8e journée de BGL Ligue

Le trio de tête s'impose, la Jeunesse chute à Mondorf





Dominik Stolz a inscrit le but dudelangeois en fin de première période. Photo: Yann Hellers.



(ER) - Dudelange, le Fola et Differdange ont remporté la mise à domicile alors que la Jeunesse s'est inclinée à Mondorf lors de la 8e journée de BGL Ligue.



Est-ce la trêve internationale ou la douceur des températures de ce mois d'octobre, toujours est-il que les attaquants ont connu un dimanche après-midi délicat. 



Leader du classement, le F91 a mis du temps pour venir à bout du Progrès (4-0) qui a connu une semaine mouvementée après l'exclusion de Cassan du cadre. Privés de Bouzid et Dog en défense, les Niederkornois ont pourtant signé une entame de match intéressante mais l'avant-dernier geste a fait défaut chez les visiteurs. Les Dudelangeois ont ouvert le score juste avant la mi-temps grâce à Stolz (44e) qui a mis à profit la passe d'Ibrahimovic suite à un joli travail préparatoire sur le flanc gauche de Laurienté. 



C'est au cours du dernier quart d'heure de la première période que les hommes de Dino Toppmöller, qui n'avait pas retenu Da Mota et Prempeh pour ce match, ont réellement pris les choses en mains. Benajiba, Pedro (37e) et Pokar (41e) avaient déjà sérieusement mis à contribution Flauss.



Au cours de la seconde période, les Dudangeois ont géré les débats et à la 75e minute, Turpel a doublé les chiffres sur un service de Stolz. Trois minutes plus tard, Ibrahomivic tuait définitivement le suspense  (3-0).  Le match tournait à la démonstration avec un 4e but signé Turpel (80e). 



Les visiteurs terminaient la rencontre à dix à la suite du second carton jaune de Mastrangelo (82e).  



L' article complet ici: http://www.wort.lu/fr/sport/8e-journee-de-bgl-ligue-le-trio-de-tete-s-impose-la-jeunesse-chute-a-mondorf-5803a3f35061e01abe83a6da



Après la défaite à Dudelange

Adrien Ferino: «Le Progrès n'est pas en crise»



(ER) - Capitaine en l'absence d'Ismaël Bouzid blessé, Adrien Ferino estime que le Progrès vit une période compliquée mais pas question de parler de crise. «On ne doit pas baisser les bras, il y a encore beaucoup de points à prendre», dit-il.



Battu 4-0 sur la pelouse du F91, le club de Niederkorn a subi sa 4e défaite de la saison en huit matches.  «C'est sévère, on encaisse un but avant la mi-temps alors qu'on aurait pu ouvrir le score. On doit retrouver au plus vite le Progrès d'il y a 2, 3 saisons. Quand il y avait un duel, le ballon ressortait en faveur des Jaune et Noir» , dit-il.



L' interview du capitaine: 



http://www.wort.lu/fr/videos/5803bdcd5061e01abe83a6f9



BGL LIGUE - 8E JOURNÉE

Le Dudelangeois Turpel fait exploser le Progrès

Malgré une large victoire (4-0) sur le Progrès, Dudelange n’a pas livré un grand match.



Dave Turpel (d.) n’a eu besoin que de 30 minutes pour être décisif. (photo: Editpress/Gerry Schmit)



Les murs des vestiaires du Stade Jos-Nosbaum ont tremblé à l’issue de la rencontre. Le coach du Progrès, Fabien Tissot, a très mal vécu le match face à Dudelange. Le technicien reprochait à ses joueurs d’avoir lâché le match à (2-0). Et il avait raison. Car la première période des visiteurs n’était pas indigente. Et le Progrès aurait même pu ouvrir le score si les attaquants avaient été plus appliqués, comme Olivier Thill face à Joubert (7e). 



Mais Dudelange, qui n’était visiblement pas dans un bon jour, pouvait compter sur quelques individualités pour faire la différence. Si Ibrahimovic perdait son duel face à Flauss (17e), Stolz, transparent jusque-là, profitait d’un bon travail de Laurienté pour ouvrir le score (1-0, 44e). «On prend le but au plus mauvais moment. On n'a pas le droit», lançait le gardien du Progrès, Sébastien Flauss

«J’avais la rage en entrant sur le terrain»



Au retour des vestiaires, Dudelange tentait de se mettre à l’abri. Mais il fallait attendre la rentrée de Turpel (59e) pour retrouver un F91 conquérant. Le Luxembourgeois bousculait l’arrière-garde adverse et sur un service de Stolz, il doublait la mise (2-0, 75e). Puis, Turpel offrait le troisième but à son compère Ibrahimovic (3-0, 78e). Le Progrès, à dix après l’expulsion de Mastrangelo (82e), n’était plus en mesure de répliquer. 



«Nous avons lâché mentalement et physiquement. Ce n’est pas normal», pestait Flauss. Pendant ce temps, Dave Turpel brillait et marquait un doublé (4-0, 86e). «J’étais surpris d’être remplaçant, expliquait le buteur, j’avais la rage en entrant sur le terrain. Deux buts, une passe décisive, cela a aidé l’équipe, tant mieux».



Saïd Kerrou/L'essentiel



BGL-Ligue, 8. Spilldag

Diddeleng wënnt souverän, Déifferdeng deet sech schwéier

Um 8. Spilldag vum Football Championnat, wënnt Diddeleng 4:0 géint Nidderkuer. D'Fola klappt Péiteng no Ulafschwieregkeeten mat 3:1



Souverän Victoire vum Champion Diddeleng géint de Progrès vu Nidderkuer. Nodeems Nidderkuer laang konnt ee Réckstand verhënneren, huet de Stolz an der 44. Minutt mat sengem véierte Gol an dëser Saison den 1:0 markéiert. An der zweeter Halschent ass den Diddelenger Zuch dunn esou richteg un d'Rulle komm. Tëscht der 75. an der 80. Minutt sollt Diddeleng nämlech dräi mol markéieren an de Match war gelaf. 



© Mike Kinn ( Diddeleng - Nidderkuer)



L' article complet ici: http://www.rtl.lu/sport/football/967238.html





Ibrahimovic fête Turpel, auteur d'une entrée époustouflante, sous le regard d'un capitaine niederkornois désemparé : Adrien Ferino. Photo : Jean-Jacques Patricola



Le Progrès prend une belle claque



BGL LIGUE (8e JOURNÉE) Le F91 confirme sa place de leader malgré l'absence de plusieurs joueurs, ce qui donne du relief à sa large victoire.



Le choc contre Differdange promet des étincelles. Le Progrès est en crise et des voix s'élèvent pour le renvoi de Fabien Tissot.



De notre correspondant Fabrice Baur



La trêve hivernale est finie et le Progrès Niederkorn, en quête de réhabilitation et de repositionnement au classement, se déplace du côté de Dudelange. Autant dire que le degré d'exigence est élevé.



Pourtant, la rencontre débute sur un faux rythme. Aucune des deux équipes ne peut mettre l'autre en difficulté et on semble assister à un match très tactique. Les visiteurs se montrent les premiers : Olivier Thill est lancé en profondeur, mais son tir du droit est trop croqué pour tromper la vigilance de Joubert (8e). Le leader a du mal à entrer dans la rencontre, le Progrès ne permet pas que le F91 combine au milieu et trouve les espaces entre les lignes. Ibrahimovic est pourtant mis en musique par Pokar dans l'intervalle, mais son envoi est admirablement arrêté par Flauss (18e).



Dudelange emballe la partie et Moreira De Sousa, qui dédouble souvent Stolz, centre fort en retrait pour Benajiba, mais Mastrangelo revient en catastrophe (20e). Ça y est, le F91 a la mainmise sur la rencontre mais c'est au tour de Benajiba et Pedro de trouver leur maître en la personne de Flauss, auteur d'un double arrêt de grande classe (35e). 



Un véritable naufrage



Le gardien du Progrès ne peut pourtant rien sur l'ouverture du score de Stolz, qui profite d'un énorme travail de Laurienté, relayé par Ibrahimovic. Le Bosnien fait une passe aveugle à Stolz, qui du gauche trompe Flauss pour le bonheur du F91 (1-0, 44e). Une réaction est attendue des hommes de Fabien Tissot, car le Progrès est dans une position très difficile au classement et une nouvelle défaite ferait tache. La crise ne serait même plus très loin. Or on ne voit pas de rébellion du côté des visiteurs et l'on n'a pas l'impression que les joueurs font le nécessaire pour sortir le Progrès de cette impasse. Le F91 gère tout simplement son match sans faire trop d'efforts, car la seconde mi-temps est carrément ennuyeuse. De part et d'autre, on note des approximations, mais c'est le Progrès qui doit faire les efforts pour revenir au score.



Or les coéquipiers de Sébastien Flauss vont connaître un vrai naufrage en l'espace de cinq minutes, encaissant trois buts coup sur coup. Dave Turpel, entré en jeu vers l'heure de jeu, profite d'une récupération de balle d'Ibrahimovic et d'une offrande de Stolz pour crucifier Flauss entre les jambes d'une reprise directe du droit (2-0, 75e). Ibrahimovic profite d'une mésentente de la défense pour marquer dans le but vide (3-0, 78e). Dave Turpel met un point d'honneur à conclure sa courte prestation en beauté en profitant d'une lumineuse passe de Pokar pour contourner la sortie de Flauss et mettre tout le monde d'accord (4-0, 80e).



Le F91 est gonflé à bloc après une telle prestation et attend de pied ferme son choc contre Differdange, alors que le Progrès a d'autres problèmes à régler. La situation est critique et les joueurs devront donner une réponse sur le terrain.



DANS LA LUCARNE



«Nous sommes les seuls fautifs»



Sanel Ibrahimovic (F91) : « Je suis très satisfait de ma performance. On a eu quelques problèmes en première mi-temps, mais l'ouverture du score vient au bon moment. Dave fait une très bonne rentrée et il double la mise. Demain, on se concentre sur Differdange.»



Dave Turpel (F91) : «Tout va bien, j'entre et je marque deux buts. J'ai montré au coach qu'il peut compter avec moi et que je voudrais être titulaire. Je suis revenu avec une grande euphorie et motivation de l'équipe national, mais l'entraîneur a fait le choix de mettre sur le banc, il faut le prendre comme cela vient. Maintenant, on se prépare pour Differdange.»



Sébastien Flauss (Progrès) : «Si je connaissais le problème, on l'aurait déjà longtemps résolu. On a lâché complètement après le 2-0, mentalement comme physiquement. Ce que nous avons produit aujourd'hui, c'est inacceptable. Désormais, il faut vite oublier et penser à Strassen. Nous sommes les seuls fautifs. On n'a pas joué contre le coach. Maintenant, c'est à nous d'en subir les conséquences.»



Adrien Ferino (Progrès) : «J'espère que cette baffe nous servira à quelque chose et qu'on va enchaîner une série de victoires jusqu'à la trêve hivernale pour recoller au championnat. Nos objectifs sont encore réalisables, mais c'est à nous de le montrer sur le terrain. Il faut être une équipe et pas des individualités. Fabien Tissot? Ce qui est dit dans le vestiaire reste entre nous et on va vous montrer notre orgueil la semaine prochaine.» 



TOP 3



 Ibrahimovic (8/10) Passeur sur le premier but, à la récupération sur le 2-0, il conclut sa très belle performance par un but, magnifique!




Flauss (7/10) Le seul à éviter le naufrage. Sans lui, son équipe aurait pris le double de buts. Pas moins de quatre arrêt importants.


Turpel (7/10) Remplaçant, son entrée va coïncider avec le début du cauchemar pour le Progrès. Passeur pour Ibrahimovic, il marque deux fois en 30 minutes.


FLOP 3



S. Thill (3/10) Complètement à côté de son match, nonchalant et peu inspiré, il peut en plus s'estimer heureux de ne pas avoir pris un rouge.

Lafon (3/10) On l'a très peu vu et il a eu très peu d'influence sur le jeu. Il disparaît même carrément de la circulation après le repos.

Laurent (3/10) Il est entré pour muscler l'attaque, mais la charnière du F91 l'a muselé. Il a perdu le duel physique imposé par Schnell, il n'a pas pu aider le Progrès.



 








 








 








 








 








 








 








 








 








 









 









 









 





 






 






 



 



 



 



 



 



 



 



 



 



 



 



 



 



 



 


Powered by azurCMS