news

Résiliation de contrat Olivier Cassan - 14.10.2016

Cassan nicht mehr im Team



Gestern Abend gab der Progrès bekannt, dass der 32- jährige Mittelfeldmann Olivier Cassan nicht mehr im Kader der ersten Mannschaft steht, der Vertrag wurde aufgelöst. Beide Parteien sollen sich „im Guten“ getrennt haben, hieß es weiter. Tageblatt-Informationen zufolge soll der Franzose dem Training in den vergangenen Wochen einige Male unentschuldigt ferngeblieben sein.



BGL Ligue

Progrès: Cassan ne fait plus partie de l'effectif



Libéré par le Progrès, Olivier Cassan est libre de s'engager avec un autre club. Photo: Christian Kemp



(DH) - C'était dans l'air, c'est désormais effectif: le FC Progrès Niederkorn a officialisé ce jeudi la rupture du contrat qui liait le club à Olivier Cassan. 



Agé de 33 ans, le milieu de terrain offensif avait été professionnel dans les rangs de Rodez, du FC Metz et de Martigues avant d'évoluer à l' ES Maizières puis relancer sa carrière au Progrès qu'il rejoint à l'été 2014.



Dans son communiqué, le club de Niederkorn indique "qu'un accord a été trouvé entre le club et le joueur afin que la séparation se déroule dans de bons termes étant donné qu’Olivier s’est toujours comporté de manière professionnelle.  Le comité  autorise le joueur à s’engager avec un autre club et lui souhaite bonne chance pour l’avenir". 



Après avoir disputé près d'une heure de jeu lors des deux premiers matches de championnat, l'ancien joueur de National avait eu droit à un temps de jeu famélique et même avait été renvoyé en tribune lors de la dernière rencontre contre Rosport (7e journée, 3-1).



Le Progrès se sépare de Cassan



Le Progrès Niederkorn a annoncé hier par communiqué qu'il se séparait de son joueur français Olivier Cassan. Ce dernier «ne s'entraînera plus avec le groupe et ne sera donc plus sélectionnable en équipe fanion à compter de ce jour (NDLR : hier). Un accord a été trouvé entre le club et le joueur afin que la séparation se déroule dans de bons termes étant donné qu'Olivier s'est toujours comporté de manière professionnelle.»



On le sait, les dirigeants du Progrès étaient descendus au vestiaire voici une quinzaine de jours après le succès acquis 3-1 face à Rosport pour expliquer que si les résultats n'étaient pas un peu meilleurs, certains joueurs seraient contraints de se chercher un autre club. C'est dans le cadre de cette nouvelle politique que ce départ a eu lieu. «Olivier avait parfaitement répondu aux attentes lors de sa première saison. Sur le plan individuel mais aussi collectif. Cependant, depuis, son temps de jeu s'est de plus en plus réduit. Notamment en raison de l'éclosion des frères Thill» ajoutait hier Thomas Gilgemann, le directeur sportif. «On a donc fait en sorte de trouver une solution à l'amiable.»



D'autres départs peuvent-ils être attendus prochainement? «Pour le moment, ce n'est pas d'actualité. Mais on a dit qu'on referait un point dans trois rencontres. C'est un moyen de mettre la pression sur l'équipe et les joueurs. Et on espère que cela aura des effets positifs.»

J. C.



OLIVIER CASSAN

«Je n’ai pas pu m’exprimer au Progrès»

LUXEMBOURG - Olivier Cassan et le Progrès sont en plein divorce. Le joueur est à la recherche d’une nouvelle aventure en BGL Ligue.



«Je suis libre en décembre. Je cherche donc un nouveau challenge au Luxembourg» dit Olivier Cassan (à dr.) (photo: Editpress)



L’essentiel: Quelle est votre situation au sein du Progrès Niederkorn? 



Olivier Cassan: Nous avons trouvé un accord. Je ne fais plus partie de l’effectif. Et je suis invité à trouver un nouveau club au mercato. 



Êtes-vous surpris?



Oui je surpris, on ne peut pas s’attendre à ce moment de la saison à avoir ce genre de discussion avec les dirigeants. 



Sportivement, avez-vous l'impression d'avoir répondu aux attentes du club? 



Disons que j’ai joué trois matches côté droit. Ce qui n’est pas mon poste. Donc, non, je n’ai pas pu m’exprimer pleinement et répondre aux attentes des dirigeants.



Pourtant vous étiez considéré comme un cadre au sein de cette formation... 



Je le voyais aussi comme ça. Mais, les choses ont évolué différemment, il faut respecter cela et aller de l’avant. 



Le Progrès est un club qui nourrit de grosses ambitions, n’est-ce pas dommage de partir maintenant? 



Oui, le Progrès est ambitieux, même si cette saison tout n’a pas bien fonctionné sur le terrain. Mais le club travaille bien et il fait tout pour devenir une référence au Luxembourg. 



Le Progrès joue Dudelange ce week-end. L'écart est-il si important que cela entre ces deux clubs? 



Je pense qu’on est encore un cran derrière Dudelange ou le Fola. Mais on s’en approche. Aujourd’hui, nous pouvons compter sur un groupe de quinze ou seize joueurs d’un bon niveau. Mais il faut le prouver tous les week-ends, et ce n’est pas encore le cas. 



Le club peut-il encore accrocher une place en Coupe d’Europe? 



Ça va être difficile, mais il ne faut pas lâcher. Il faudra réussir une grosse série. 



Et votre avenir? 



Je suis libre en décembre. Je cherche donc un nouveau challenge au Luxembourg.



(Recueilli par Saïd Kerrou/L'essentiel)


Powered by azurCMS