news

Analyse de Sébastien Grandjean - 14.09.2016

L'ŒIL DE SÉBASTIEN GRANDJEAN

«Il y a trop de touches de balle au Progrès»



Lundi soir, on a pu voir au stade Jos-Haupert un Käerjeng qui s'était livré à une analyse extrêmement fouillée de son adversaire et qui en a tiré les fruits. 



Il y a trois garçons notamment qui ont fait quelque chose de très bien dans la qualité de contre-attaque : Benhamza, Guérenne et Barbosa. Et ils ne se sont pas contentés de ça, ils ont également très bien fermé l'entrejeu pour empêcher les frères Thill de se projeter, ce qui les a forcés à repasser vers l'arrière. J'étais justement là pour voir comme les deux frangins évoluaient ensemble. Pas de chance : ils n'ont pas su s'exprimer. Olivier, à cet égard, manque encore un peu de "planche", mais c'est normal, il reste jeune... En tout cas, félicitations à Käerjeng : en ressortant du match, on ne se dit pas qu'il est venu jouer la défense, mais plutôt qu'il est venu jouer le contre et qu'il l'a L extrêmement bien fait. La dé- fense du Progrès, par contre, est inquiétante. Le problème, c'est qu'ils ont les joueurs nécessaires pour être dominateurs, mais qu'en perte de balle, tout le monde ne fait pas ce qu'il faut. Notamment les couvertures mutuelles. Et des pertes, contre l'UNK, il y en a eu beaucoup, parce qu'il n'y a pas assez eu de jeu en une ou deux touches de balle. Trop de garçons en ont fait en permanence trois ou quatre au moins – il faut dire que cela manquait parfois de mouvement autour du porteur de balle – alors que Käerjeng, lui, s'est projeté beaucoup plus vite et leur a fait mal.


«Au Progrès, tout le monde aime dribbler» De manière générale, tout le monde aime bien dribbler dans cette équipe niederkornoise. Mais il faut rester sur une note très positive : on a bien vu en fin de rencontre qu'ils s'étaient tous donné à fond, qu'il aurait pu y avoir 2-0 après 10 minutes et qu'alors, on ne parlerait pas du tout comme ça. Ils ont tout ce qu'il faut pour être une très bonne équipe de DN. Il y a juste que lundi, ce n'était pas assez fluide et que l'attaque a eu trop de déchet à la conclusion, dans des moments cruciaux.

Powered by azurCMS