news

Rémi Laurent se livre au Luxemburger Wort - 09.09.2016



Rémi Laurent (Progrès): «Je monte en puissance»



Rémi Laurent n'est pas encore satisfait de son rendement à la pointe de l'attaque du Progrès mais il travaille pour améliorer ses statistiques. 



Rémi Laurent, le nouveau fer de lance du Progrès, se livre avant le derby contre Käerjéng et nous offre, par la même occasion, ses pronostics pour la cinquième journée de BGL Ligue.  

Par Didier Hiégel

Après sept réalisations en quinze matches de championnat, un exercice 2015-2016 tronqué par les pépins physiques et beaucoup d'influx abandonné dans ses incessants trajets entre Charleroi et Niederkorn, «Pino» Rossini a quitté le Progrès et ne laissera pas un souvenir à la hauteur des attentes suscitées à son arrivée. A l'intersaison, le club a tranché, s'est séparé de l'attaquant belge, et a jeté son dévolu sur Rémi Laurent pour jouer le rôle de finisseur. Laurent, un joueur qui était suivi depuis quelques temps et qui aurait déjà pu revêtir la tunique jaune et noire si l'ancien attaquant de Louvain ne lui avait été préféré.

Cette saison-ci, Rémi Laurent (29 ans) est bien dans la place. Il a quitté  l'AS Vitré (CFA)  et la Bretagne pour poser ses valises, ainsi que celles de son épouse, dans la Cité du Fer.  «J'habite à Niederkorn, c'est quand même plus pratique», souligne celui qui a fait ses armes à l'ESTAC Troyes avant de rallier des équipes de National (Arles-Avignon, Bayonne et Luzenac). «J'ai fait huit mois avec l'équipe première en Ligue 1, puis une grande partie de la saison suivante en Ligue 2 mais sans avoir vraiment l'opportunité  de jouer», indique celui qui, en dernier lieu, a passé cinq saisons à Vitré.

Le parfum de l'Europe

«J'en avais un peu marre de la vie de joueur de National avec des déplacements en bus, le train-train habituel, etc... et, surtout, avec ma femme nous avions envie de nous poser.» Mais voilà ses 123 buts inscrits en championnat et en Coupe de France au cours de ses cinq saisons passées dans l'ouest de la France attirent inévitablement les invitations au changement. 

«J'avais été en contact avec Niederkorn la saison dernière, en mars-avril,  mais Thomas (Gilgemann) recherchait davantage un attaquant au Luxembourg ou en Lorraine. Mais les dirigeants n'ont pas trouvé le joueur avec le profil recherché et, de fil en aiguille,  je suis sorti de la short list.» Le numéro 9 est séduit par le projet niederkornois et s'engage en faveur du club du président Marocchi (trois ans de contrat plus une saison en option).  «Je vais avoir 30 ans, c'était  peut-être l'occasion pour moi de relever un dernier défi. Ici, tout est réuni pour que j'adhère pleinement aux objectifs du club. C'est ainsi, qu'avec ma femme, nous avons franchi le pas.  Quand on joue en Division 4 ou 5 en France, avoir l'occasion d'ambitionner une place dans le top 3 et découvrir la Coupe d'Europe est une opportunité qui ne se manque pas.»

Pour retrouver le parfum de l'Europe, les Jaune et Noir auront besoin d'un Rémi Laurent affûté et réaliste devant les cages. Après seulement quatre matches de BGL Ligue, et en toute logique, le buteur français n'a pas encore trouvé toutes ses marques. Il y travaille quitte à assurer en matinée des heures supplémentaires dans la surface de vérité comme au cours de cette semaine. 

«Travailler mes lacunes»

«Je suis encore en phase de découverte. La BGL Ligue me semble être un championnat intéressant et difficile. Nous sommes attendus à chaque match puisque nous sommes considérées comme une équipe de haut de tableau. Nous avons pu nous étalonner face à des équipes comme Differdange (0-2) ou le Fola (1-1) mais chaque équipe sera difficile à battre», analyse le Vosgien de naissance qui ne se fait pas vraiment de cadeaux lorsqu'il s'agit de se présenter.  

«Je suis plutôt bon techniquement, plutôt à l'aise devant le but. Des défauts j'en ai, la vitesse, le jeu de tête, j'en ai davantage que de qualités mais j'essaye de travailler mes lacunes à chaque entraînement pour être plus performant pour mon club au sein duquel je me sens de mieux en mieux. Je monte en puissance mais j'aurais pu faire mieux que les deux buts inscrits en quatre sorties. Je n'ai pas encore le niveau que j'avais à Vitré, mais c'est de mieux en mieux.»

Voilà Käerjéng, la lanterne rouge et tout prochain adversaire de Niederkorn, prévenu. 



Les pronos de Rémi Laurent pour la 5e journée de BGL Ligue

Dimanche à 16h:

RM Hamm Benfica - Dudelange 1-2

Union Titus Pétange - Racing 1-0

Canach - Differdange  0-2

Rosport - Mondorf 2-1

Dimanche à 18h:

Strassen - Fola 1-3

Lundi à 19h30:

Jeunesse - Rumelange 2-0

Progrès - Käerjéng 2-0 


Powered by azurCMS