news

Fabien Tissot et Manuel Correia la revue de presse - 14.06.2016







Fabien Tissot gëtt neien Trainer

Um fréien Owend huet de Progrès Nidderkuer hiren neien Trainer presentéiert.

Neien Trainer zu Nidderkuer ass dat den 43 Joer ale Fransous Fabien Tissot. Den Tissot war schonn Trainer vun Epinal an ass e fréie Profispiller vun der AS Nancy-Lorraine.

De neien Nidderkuerer Trainer Fabien Tissot huet fir 2 Joer ënnerschriwwe mat enger Optioun fir e weidert Joer, genee wéi säi Cotrainer Manuel Correia.



De Goalkeepstrainer heescht Felipe Machado an de Progrès setzt och e medizinesche Staff op d'Been.



Déi nei Spiller déi de Club verstäerken ware scho bekannt an heeschen:



Rémi Laurent, Tony Mastrangelo, Marco De Sousa an Igor Pereira.



An den nächsten Deeg gëtt nach den Numm vun engem neien auslännesche Spiller annoncéiert.





Progrès : Tissot a été intronisé

BGL LIGUE Fabien Tissot, ancien coach du SAS Épinal, a officiellement signé hier pour deux saisons plus une avec option. Son objectif est clair : l'Europe.



Manuel Correia a également été confirmé comme adjoint, comme indiqué depuis quelques jours.



De notre journaliste Julien Mollereau



Sous les écharpes du Progrès, Manuel Correia (à g.) et Fabien Tissot (à d.). Un binôme pour aller décrocher l'Europe. Photo FCPN



Niederkorn en a reçu, des CV. Des dizaines, y compris d'anciens internationaux français comme Frédéric Déhu (FC Barcelone, Paris SG, Olympique de Marseille...). Mais ce que recherchait Niederkorn, c'était un profil bien particulier et sur le dessus de la pile, deux sont très vite ressortis : l'ancien coach dudelangeois Patrick Hesse et... Fabien Tissot. Leurs caractéristiques : expérimentés et, dixit Thomas Gilgemann, directeur sportif du club, «fins tactiquement». Hesse incapable de se dégager de ses obligations contractuelles à Singapour, il ne restait plus que Tissot dans le course. Le parcours de cet ancien professionnel de l'AS Nancy-Lorraine : montée de CFA 2 au National avec Épinal et, surtout, des coups d'éclat en Coupe de France qui ont mis la puce à l'oreille des dirigeants niederkornois. «C'est un homme dont l'équipe a sorti des clubs de L1 et L2 comme Lyon, Nantes...», se réjouit Gilgemann. Et cela démontre suffisamment de choses à ses yeux : si le Progrès veut enfin être capable de battre les grands de ce championnat (chose qu'il n'arrive presque plus à faire depuis plus de deux ans), s'il veut intégrer le top 3 et être européen sans avoir à passer par la 4e place, s'il veut être capable de franchir un tour d'Europa League, il faut «quelqu'un capable de nous faire franchir un palier, notamment tactiquement».



> Il bat Gourcuff, Lacazette, Réveillère...



Tissot acquiesce, mais parle d'autre chose : «Je veux insuffler un élan comme à Épinal. Ma philosophie, c'est que mes joueurs me donnent du plaisir.» Entraîneur offensif, c'est peu dire. Contre Lyon, en 32e de finale de la Coupe de France, le 6 janvier 2013, il lance à ses joueurs : «Vous avez tout fait pour arriver là. Alors mordez dans ce match et ne restez pas derrière!» Résultat : 3-3 (4-2 tab) contre une équipe qui compte dans ses rangs Yoann Gourcuff, Alexandre Lacazette, Lisandro Lopez, Batéfimbi Gomis, Anthony Réveillère... Bref, pour le Progrès, c'est évident, cet homme-là sait faire. Il sait transcender un groupe, il sait battre les grands, il sait gagner des matches qui comptent. Mais cet homme-là (qui s'occupera aussi du département jeunes) va devoir apprendre le Luxembourg. D'où la présence vitale à ses côtés de Manuel Correia, qui va l'affranchir sur tout ce qu'il ne sait pas pour ne pas perdre une année à découvrir. Au moins connaît-il déjà bien Garos ou Menaï, qu'il a déjà affrontés en France. Tout comme son nouveau buteur, Rémi Laurent, qu'il avait rencontré alors qu'il entraînait Saint-Dizier. «Il jouait à Thaon, mais je crois qu'on avait bien fait le boulot ce jour-là : il n'avait pas marqué...»



Le Jos-Haupert prend forme



Les gradins du stade Jos-Haupert font peau neuve. La commune est en train d'y visser de tout nouveaux sièges aux couleurs du club, noir et jaune, le nom du Progrès apparaissant en lettres géantes. Il est également envisagé de surélever les gradins de la tribune de face et d'y installer également de quoi s'asseoir.





Ein neuer Taktikfuchs



FABIEN TISSOT Trainer des Progrès vorgestellt



Christelle Diederich



Als Coach des SAS Epinal erlebte Fabien Tissot bereits einen seiner Höhepunkte in seiner noch jungen Trainerkarriere: Der 7:5-Sieg in der Coupe de France gegen Olympique Lyon war auch einer der Gründe, warum sich der Progrès Niederkorn für den 43-Jährigen entschieden hat



Gestern erklärte er in der Pressekonferenz, mit welchen Mitteln er Niederkorn in der kommenden Saison zur Europapokalqualifikation führen will: „Ich möchte mit dem Progrès eine neue Stufe erreichen. Ich bin ein ambitionierter Mensch. Mich haben die Ambitionen des Vereins und die menschlichen Qualitäten der Verantwortlichen überzeugt.“



Sein Spiel sieht hohen Ballbesitz, das Spiel am Boden und nach vorne vor. Das müsste bei der aktuellen Besetzung um die Thill-Brüder und Co. eigentlich klappen. Neben Rémi Laurent soll in den kommenden Tagen ein weiterer Stürmer aus dem Ausland präsentiert werden. „Mir ist wichtig, dass die Spieler Spaß und Freude haben und sie mir dieses Gefühl ebenfalls vermitteln können. Ich möchte die Spieler in eine optimale Ausgangsposition bringen und sichergehen, dass sie auch in schwierigen Momenten als Gruppe funktionieren.



“ Da er komplettes Neuland betritt und sich nun mit Videomaterial erste Einblicke verschaffen muss, hatten sich die GelbSchwarzen bereits im Vorfeld für einen BGL-Ligue-kundigen Assistenten entschieden. Manuel Correia betonte gestern mehrfach, dass die erste Begegnung mit Tissot bereits vielversprechend war.



In den kommenden Tagen wird der neue Trainer auch erstmals die Anlagen seines Arbeitgebers bestaunen dürfen. Dort ist man gerade dabei, neue Sitzschalen zu installieren. Auch auf der Gegengeraden sind Arbeiten geplant.





Le Progrès officialise la venue de Fabien Tissot



Fabien Tissot succède à Pascal Carzaniga du côté de Niederkorn. Photo: Marc Gatti 



(GaM) - Les Jaune et Noir tiennent leur nouvel entraîneur. L'arrivée du cornac français (43 ans) a été confirmée ce lundi par le Progrès. 



Agé de 43 ans, Tissot a porté les couleurs de Nancy, Epinal, Beauvais, Reims et Saint-Dizier. Comme entraîneur, il a dirigé Saint-Dizier et Epinal en CFA et en National.



Tissot a signé un contrat de 2 ans avec une option pour une troisième. Il sera aussi responsable du département des jeunes du club. 



Il s'agira de sa première expérience à l'étranger. Il pourra compter sur le soutien de son adjoint Manu Correia. 



https://soundcloud.com/gamsportsounds/fabien-tissot-nouveau-coach-du-progres-se-presente



https://soundcloud.com/gamsportsounds/fabien-tissot-je-ne-me-qualifies-pas-de-mercenaire



https://soundcloud.com/gamsportsounds/thomas-gilgemann-presente-le-nouveau-binome-dentraineurs






Powered by azurCMS