news

Rémi Laurent la revue de presse - 26.04.2016

.



Rémi Laurent s'est engagé au Progrès





L'attaquant français Rémi Laurent arrive au Progrès Niederkorn.



FOOTBALL - Si le Progrès connaît des soucis en championnat avec une nouvelle défaite face à Mondorf (0-1), le comité reste très actif sur le marché des transferts. Et les dirigeants ont déjà trouvé un gros renfort en attaque pour la saison prochaine. L’attaquant français Rémi Laurent a signé en faveur du club de Niederkorn. Âgé de 29 ans, il évolue en CFA, la quatrième division française, à Vitré, où il a marqué 13 buts en 23 matches. Laurent a également déjà joué en National, à Bayonne ou encore Luzenac. Cet attaquant pourrait être une alternative au cas Giuseppe Rossini, actuellement dans l’impasse. Le Progrès, qui avait des ambitions européennes en début de saison, ne pointe qu'à la 7e place de BGL Ligue. 





Le Progrès recrute Rémi Laurent





Rémi Laurent avec son futur maillot. Photo L.Cordebar FCPN



(CN/MG). Le Progrès Niederkorn a peut-être trouvé une solution à ses problèmes offensifs pour la saison prochaine. Le club présidé par Fabio Marochi s'est attaché les services de Rémi Laurent, un attaquant français de 29 ans. Il s'est engagé pour trois saisons plus une avec option.



Présenté ce lundi en début de soirée à Differdange, Laurent présente un profil intéressant. A Vitré depuis cinq saisons, le Vosgien affiche des statistiques appétissantes avec une petite vingtaine de buts chaque saison.



Formé à Troyes où il a passé sept saisons, intégrant le groupe pro tout en devant se contenter de quelques apparitions sur le banc, Laurent a ensuite rejoint Arles-Avignon, puis Bayonne et enfin Luzenac toujours en National.



Rémi Laurent le futur buteur du Progrès se présente: http://bit.ly/21ee5bs



Formé à Troyes où il a passé sept saisons, intégrant le groupe pro tout en devant se contenter de quelques apparitions sur le banc, Laurent a ensuite rejoint Arles-Avignon, puis Bayonne et enfin Luzenac toujours en National.



Rémi Laurent sur ses objectifs au Progrès: http://bit.ly/1VUtSfR



Les Jaune et Noir pensaient déjà avoir débusqué la perle rare cette saison en attirant Pino Rossini, mais le transfert de l'attaquant belgo-italien s'est transformé en fiasco.



Le directeur sportif Thomas Gilgemann s'explique: http://bit.ly/1Vzw9Nu







Progrès hat den Rossini-Nachfolger



TRANSFER Niederkorn verpflichtet Rémi Laurent (AS Vitré/F)



Dan Elvinger



Der Progrès Niederkorn hat den französischen Stürmer Rémi Laurent (AS Vitré) für die nächsten drei Jahre unter Vertrag genommen. Der 29-Jährige soll Giuseppe Rossini ersetzten, der die Gelb-Schwarzen nach einer enttäuschenden Saison wahrscheinlich wieder verlässt.



Die Verantwortlichen gestern bei der offiziellen Vorstellung (v.l.n.r.): José Alfaiate (Sponsor), Edmond Foyer (Spielerberater), Rémi Laurent, Thomas Gilgemann (Team-Manager Progrès Niederkorn), Victor da Costa (Sponsor) Foto: Progrès Niedercorn



Bereits seit eineinhalb Jahren beobachten die Niederkorner den 1,82 m großen Angreifer, der noch beim bretonischen Viertligisten AS Vitré mit Ex-Fola Spieler Sylvain Macé spielt. „Im Sommer ist der Transfer aus unterschiedlichen Gründen nicht zustande gekommen“, erklärte Progrès-Teammanager Thomas Gilgemann. Laurent kam in vier Saisons für Vitré auf 68 Tore in 105 Spielen. Vor seiner Zeit in der Bretagne ging er für die französischen Drittligisten Luzenac, Bayonne und ArlesAvignon auf Torejagd. „Ich habe vor allem vor dem Tor meine Stärken, kann aber auch auf anderen Positionen in der Offensive eingesetzt werden“, erklärte der Neuzugang gestern bei seinem ersten Besuch in Luxemburg. Dass seine Präsentation in Differdingen stattfand und er bei der Pressekonferenz auf einem schwarz-roten Stuhl Platz nahm, ist schon fast kein Zufall mehr. „Ich hoffe, dass er unser Omar Er Rafik wird“, spielte Gilgemann auf den Toptorjäger des Erzrivalen Déifferdeng 03 an. Laurent soll in erster Linie Giuseppe Rossini ersetzen. Der Angreifer, der im Sommer von OH Louvain (B) nach Niederkorn gewechselt war, konnte die Erwartungen menschlich und sportlich nicht erfüllen und soll im Juni wieder abgegeben werden. „Wir suchen nach einer Lösung“, sagte der Progrès-Teammanager. Der neue Mann, der in den Vogesen aufwuchs und in der Bretagne für seinen Torriecher bekannt war, wurde übers Internet ausfindig gemacht. „Nachdem wir uns einige Spielerprofile nä- her angesehen und uns über den Menschen Laurent informiert haben, wurde der Kontakt hergestellt. Der Progrès braucht einen Stürmer, der ständig mitspielt und sich bewegt, und genau das tut er“, erklärte Gilgemann weiter. Ob Rémi Laurent nächste Saison von Pascal Carzaniga trainiert wird, könnte sich in den nächsten Tagen und Wochen entscheiden. Dann sollen die Verhandlungen anfangen. „Für uns ist es wichtig, Konstanz in die Mannschaft zu bekommen“, so Gilgemann abschließend. del







En recrutant Laurent, le Progrès fait ce qu'il aurait pu (dû?) faire il y a un an



BGL LIGUE Niederkorn ne sera probablement pas européen. La faute à son absence criante de buteur. Hier, il a donc annoncé la signature de Rémi Laurent.



Septième à cinq points de la 4e place, le Progrès sait avoir besoin d'un vrai joueur de surface. Ce sera un Français en provenance de Bretagne. De notre journaliste Julien Mollereau





Son nom était paru dans ces mêmes colonnes il y a un an déjà. Rémi Laurent, 29 ans, était le garçon en balance avec Pino Rossini pour venir compléter l'offre offensive du Progrès au printemps dernier et le club niederkornois avait opté pour la tour de contrôle Italo-belge, qui lui permettait de diversifier son jeu. À l'époque, le choix est très logique : le Progrès manque de poids devant et ne peut pas se douter que les frangins Thill vont passer un tel cap, apportant une nouvelle garantie à son jeu, et donc qu'un vrai buteur capable de prendre la profondeur aurait été une arme inestimable.



Mais il n'y a pas que l'éclosion des Thill : la saison galère traversée par Rossini, auteur de sept petits buts en DN, avait forcé Thomas Gilgemann, le directeur sportif du Progrès, à reconnaître avant le derby differdangeois qu'il aimerait «trouver un buteur, puisque aujourd'hui, les statistiques de Rossini ne permettent pas encore de dire qu'on l'a trouvé».



Exit Rossini? Pas forcément, dit le club



Plus réalité que désaveu. Voilà donc pourquoi le club dégaine aujourd'hui sa solution B, qui aurait pu se concrétiser en 2015, mais qui ne s'était pas faite : Rémi Laurent, 29 ans, attaquant en CFA à Vitré, en Bretagne, qui a cette fabuleuse particularité d'avoir fini meilleur buteur du championnat de France amateurs tous groupes confondus... quatre saisons d'affilée.



Le garçon, formé à Troyes et qui s'est embringué dans un tour de France (dans le sens des aiguilles d'une montre) entre Arles, Bayonne et Luzenac en National, avant d'atterrir à Vitré, a inscrit 90 buts en 174 rencontres. Dont 69 ces... quatre dernières saisons. Autant dire qu'il mérite les trois années de contrat, plus une en option, que lui offre Niederkorn. En corollaire, on n'a pas pu s'empêcher de chercher à sonder le terrain à propos de l'avenir immédiat de Pino Rossini, tout n'étant pas clair-clair. «Cela n'a rien à voir», a précisé Gilgemann, en marge de la conférence de presse. «Et cela ne préjuge en rien de son avenir», at-il encore glissé. Inutile de dire, toutefois, que le club n'est pas satisfait, notamment sur un aspect contractuel qu'il estime avoir été moyennement respecté par l'avantcentre, qui devait venir s'installer au pays pour faciliter son intégration et ne pas dilapider son énergie en trajets difficiles jusqu'à Charleroi. Comme par hasard, les dirigeants ont insisté pour dire, hier, que Rémi Laurent allait s'installer à Niederkorn. En même temps, on le voit mal faire le voyage depuis Vitré pour planter les buts qui font tant défaut à ses futures couleurs...



En corollaire, on n'a pas pu s'empêcher de chercher à sonder le terrain à propos de l'avenir immédiat de Pino Rossini, tout n'étant pas clair-clair. «Cela n'a rien à voir», a précisé Gilgemann, en marge de la conférence de presse. «Et cela ne préjuge en rien de son avenir», at-il encore glissé. Inutile de dire, toutefois, que le club n'est pas satisfait, notamment sur un aspect contractuel qu'il estime avoir été moyennement respecté par l'avantcentre, qui devait venir s'installer au pays pour faciliter son intégration et ne pas dilapider son énergie en trajets difficiles jusqu'à Charleroi. Comme par hasard, les dirigeants ont insisté pour dire, hier, que Rémi Laurent allait s'installer à Niederkorn. En même temps, on le voit mal faire le voyage depuis Vitré pour planter les buts qui font tant défaut à ses futures couleurs...



«Pourquoi je n'aurais pas confiance?»



Rémi Laurent va se fixer des objectifs personnels élevés pour répondre aux attentes.



D'où vous vient l'intérêt pour un projet qui se bâtit à près de 650 kilomètres de là où vous vous épanouissez depuis cinq ans? Rémi Laurent : Je termine justement un cycle de cinq ans avec Vitré. Et cela fait quand même quinze mois que mon agent est en contact avec les dirigeants niederkornois.



Le Progrès vous a pris, très clairement, pour être un buteur impitoyable. J'ai toujours mes objectifs personnels en début de saison. Je dis une bêtise parce que je ne les dévoile jamais, mais disons... 25 buts.



Mais c'est un chiffre au hasard. (Sourire) Oui, c'est pour ça que j'ai précisé que je disais une bêtise. Mais comme en France, je vais conserver cette façon de faire et les chiffres que j'ai en tête. Je ne vois pas pourquoi j'en changerais. Parce que je change de pays? Cela voudrait surtout dire que je n'ai pas confiance en moi. Et pourquoi je n'aurais pas confiance en moi?



Parce que vous allez devoir découvrir ce championnat? Je sais que je serai très attendu. Je pars un peu dans l'inconnu, mais le niveau CFA, en France, est de plus en plus difficile. Mais bon, c'est vrai, je ne connais pas grand-chose du Luxembourg. Juste les noms des clubs qui sont régulièrement en Coupes d'Europe. Differdange, Dudelange...



Vous savez qu'il est mal vu de citer le FC Differdange 03 dans une interview, de la sorte, de façon trop positive, quand on joue au Progrès... (Il rit) Ah? Je ne sais pas encore très bien. Mais bon, si mes futurs coéquipiers, malheureusement, ne parviennent pas à accrocher l'Europe, ce sera le challenge d'y parvenir l'an prochain.



Recueilli par J. M. 





Progrès Nidderkuer mat neiem Spiller: Rémi Laurent



Während enger Pressekonferenz vum Progrès Nidderkuer gouf mam Rémi Laurent en neie Footballspiller fir d’nächst Saison presentéiert.



De franséische Stiermer vu 29 Joer war zu Troyes an der Footballschoul. Zanter dem Juli 2011 spillt hie fir Vitré, e Club aus der Bretagne. Säi Kontrakt zu Nidderkuer leeft op 3 Joer mat enger Optioun op e weidert Joer. Zil ass et, d’nächst Saison eng europäesch Plaz an der Tabell z’erreechen.



Wat Trainerfro um Progrès ubelaangt, plangen déi Responsable vum Club weiderhi mam Pascal Carzaniga weiderzeschaffen. Dëst huet eis de Manager, Thomas Gilgemann, op Nofro hin confirméiert.


Powered by azurCMS