news

F.C. Etzella Ettelbruck vs F.C. Progrès Niederkorn presserevue - 15.03.2016

BGL Ligue story – Journée 17 – F.C. Etzella Ettelbruck vs F.C. Progrès Niederkorn 0-2 (O.Thill (S.Thill) / CSC).



L’analyse de la solide performance de notre équipe fanion effectuée par les journaux luxembourgeois (Le Quotidien, Wort et Tageblatt) 




Football / 17e journée de BGL Ligue. Le Progrès et Mondorf respirent mieux



#31 Thill Sébastien impliqué sur les deux actions de buts. Photo Bernard Bamberg.



La victoire était impérative pour Niederkorn en déplacement à Ettelbruck. Après une semaine agitée, les hommes de Pascal Carzaniga ont fait le nécessaire pour revenir dans la course à la troisième place en s'imposant surf le score de 2-0 au Deich. Olivier Thill avait rapidement trouvé l'ouvetrure (3e) pour une formation fortement remaniée, les visiteurs enfonçant le clou suite à un but contre son camp de Magalhaes en fin de rencontre. Un succès qui fait du bien avant la venue du leader dudelangeois samedi prochain. (D.H.)



L' article complet ici: http://bit.ly/1QUFOei





Le Progrès réagit enfin




BGL LIGUE (17e JOURNÉE) En revenant à son ancienne assise défensive (avec Soares et Dog), Niederkorn a enfin remporté son premier match en 2016. Et sans encaisser...



Soares et Dog ont contribué à stabiliser la défense niederkornoise. Photo : archives lq/Mélanie Maps



Dans un match terne entre deux formations en proie au doute, le Progrès a montré la réaction attendue contre une équipe locale crispée et faible.



De notre correspondant Georges Bassing



Défaite contre la lanterne rouge, diatribe envers le projet du club et ses dirigeants, mise au placard d'un joueur, bagarre dans le vestiaire, le Progrès sort d'une semaine difficile.


Contre Etzella, Pascal Carzaniga opère quatre changements dans le onze de départ.Cassan, Rigo, Ramdedovic, Rossini dehors, Soares, Dog, Olivier Thill et Poinsignon débutent à leur place.Du côté local, Ingrao, buteur à Hamm, s'est blessé vendredi à l'entraînement (claquage) et doit déclarer forfait... En plus Claude Ottelé s'est volontairement passé des services de Novic. Kühne (retour de suspension) et Kipeya deviennent alors titulaires.



Les dégâts causés ces derniers jours, les visiteurs prennent le match en main dès le coup d'envoi. Ils profitent d'une bévue énorme de Kipeya pour ouvrir le score à la 3e. De la tête, le défenseur ettelbruckois lance Sébastien Thill à droite. Une passe précise vers son frère Olivier et ce dernier d'une fusée à ras de terre des vingt mètres trompe Clement. Cueillis à froid, les locaux sont incapables de réagir. Au contraire, ils restent vulnérables. À la 17e, S. Thill, d'un centre de la gauche, trouve la tête de Bouzid. Clement, sorti hasardeusement de sa cage est tout heureux de voir un défenseur sauver le ballon peu avant la ligne de but.



Claude Ottelé a assez vu de carences défensives et remplace Kipeya par Bastos. Cela ne change rien à la philosophie du match, car l'équipe locale, sans entrain, sans idées et sans patron ne va jamais mettre en péril le bastion défensif adverse durant la première mi-temps. C'est surtout Kühne, jadis capitaine exemplaire, qui semble étrangement absent des débats. À aucun moment du match il ne peut ou ne veut prendre les rênes. Sans lui, le jeu local manque cruellement d'énergie. Le Progrès, lui, omet de porter l'estocade.



C'est ainsi que les visiteurs ne sont pas à l'abri du retour ettelbruckois, d'autant plus que l'entrée de Novic à la 46e minute fait du bien à l'attaque locale. Etzella se montre enfin entreprenant et sur sa première action bien construite, Augusto après un une-deux avec Novic ajuste mal sa frappe (49e). Cinq minutes plus tard, Flauss doit sortir en catastrophe devant Novic pour éviter le pire. Le Progrès est maintenant absent dans l'envie et aux duels. À la 63e, un tir raté de Magalhaes arrive par hasard dans les pieds de Kühne. Des onze mètres, en excellente position, le joueur allemand enlève trop son shoot.



Après ces vingt minutes prometteuses des locaux, les débats s'équilibrent. À la 76e, Sébastien Thill se promène dans le couloir droit. Son centre à ras de terre est repris malencontreusement par Magalhaes qui bat son propre gardien. Rideau!



VESTIAIRES



«On a été plus guerriers qu'eux»




Claude Ottelé (entraîneur d'Etzella) : «Dans un "petit" match entre deux mauvaises équipes, c'est la moins mauvaise qui a gagné. Nous, on a bien joué pendant 20 minutes, c'est insuffisant. Si vous ne suivez pas les consignes du coach, vous ne pouvez pas gagner. Pour preuve, ce 0-1. Après ce but, j'ai dû réagir (NDLR : et remplacer Kipeya).»


Pascal Carzaniga (entraîneur du Progrès) : «C'était plutôt un combat qu'un match de foot et nous on a été plus des guerriers qu'eux. Mes joueurs voulaient cette victoire, mais comme ils gèrent mal ce 0-1, ils se compliquent inutilement la vie. Le groupe est pourtant bien vivant, et c'est le principal enseignement du jour.»


 




Progrès kann noch siegen



John Petit



Niederkorn konnte sich in einem über weite Strecken ereignislosen Spiel mit 0:2 gegen Ettelbrück durchsetzen



Die Partie begann mit einem Paukenschlag. Nach 4' sorgte Kipeya durch eine verunglückte Kopfballabwehr für Unordnung in der Ettelbrücker Defensive. Olivier Thill nahm die Einladung dankend an und konnte, nach Vorlage von Sébastien Thill, mit einem strammen Schuss ins linke untere Eck für die frühe Führung der Gäste sorgen. Wer jetzt auf eine Reaktion der Heimmannschaft gewartet hatte, wurde enttäuscht. Den Ettelbrückern gelang es nicht, ausreichend Druck aufzubauen, um Niederkorn in Bedrängnis zu bringen. Die Gäste beschränkten sich derweil darauf, die Führung zu verwalten.



Nach der Pause zeigten sich die Gastgeber zunächst engagierter und spielfreudiger. In der 48. Spielminute bekam Augusto den Ball aus aussichtsreicher Position vor die Füße, setzte diesen aber weit am Tor vorbei. Nur 6' später hatte der zur Pause eingewechselte Novic die beste Gelegenheit für Ettelbrück. Nach einem langen Ball von Gonçalves stand dieser freistehend vor Torwart Flauss, konnte den Ball allerdings nicht im Tor unterbringen. In der 76. sorgten die Gäste dann für die Vorentscheidung. Sébastien Thill konnte sich auf der rechten Seite mit einem Dribbling durchsetzen. Die folgende Hereingabe bugsierte der Ettelbrücker Magalhães zum 0:2-Endstand ins eigene Tor.



Stimmen



Claude Ottelé (Ettelbrück): „Heute hat die bessere von zwei schlechten Mannschaften gewonnen. Der frü- he unnötige Fehler hat uns früh den Wind aus den Segeln genommen. Danach waren wir viel zu ungefährlich und ideenlos im Angriff.“



Pascal Carzaniga (Niederkorn): „Wir hatten über weite Strecken Probleme, unser Offensivspiel aufzuziehen. Zudem hätten wir in der ersten Halbzeit schon früher für die Entscheidung sorgen können. Alles in allem bin ich aber zufrieden, dass wir uns heute die wichtigen drei Punkte sichern konnten.“ 





Schiedsrichter: Pires - Viano, Genin 



Gelbe Karten: Nicolay - Garos, Dog 



Torfolge: 0:1 O. Thill (4.), 0:2 Magalhães (76., Eigentor) 



Beste Spieler: Kühne - S. Thill 



Zuschauer: 284 zahlende 



Spieler des Spiels: Sébastien Thill: Sehr beweglich und ständig anspielbar im Mittelfeld. Vorlagengeber beider Tore.



#progressivnovir #leprogresbienplusquedufootball #fcprogresniederkorn #teamfcpn







 






Powered by azurCMS