news

L''Entente CeBra - Gasperich, bête noire du Progrès - 30.04.2012

Le Progrès, club phare de la division, vient de s''y casser les dents!

Le Progrès a subit une défaite très préjudiciable dans la course au titre face l''Entente CeBra/Gasperich qui a finalement pris 6 points face au champion sortant. Dans le bas du classement, la moitié des équipes est toujours concernée par le maintien.

Est ce l''odeur de printemps du gazon du complexe Boy Konen de Cessange qui a réveillé le CeBra/Gasperich? En difficulté sur sa pelouse depuis le début saison, l''Entente réalise le parcours parfait depuis la reprise: un 9/9 à domicile. Et le Progrès, club phare de la division, vient de s''y casser les dents!

Les joueuses de Miguel Corréia ont ajouté la manière à leur étonnant succès en misant sur la qualité de son jeu accompagné cette fois d''un réalisme devant les buts grâce à Tania Pedrosa et Diana Goncalves. Ce résultat éloigne probablement définitivement du titre le Progrès et rapproche l''Entente du maintien.

Junglinster a logiquement creusé l''écart sur le Progrès mais a douté face à Itzig durant une heure, surtout quand Line Ruppert a égalisé (55e). «Après avoir encaissé le 2-1, nous avons ouvert le jeu et Junglinster a profité de ses contres. Mon équipe en reconstruction a livré une bonne prestation», résumait Nico Ruppert, le nouveau coach d''Itzig. Après l''égalisation, Junglinster s''est échappé au tableau d''affichage (4-1). Sara Olivieri a augmenté de trois unités son compteur buts qui affiche à présent 23.

«Déjà dans les vestiaires, j''ai senti une équipe autrement motivée», racontait Jean-Claude Kemmer, le coach de Colmar-Berg. Dans ce duel de fin de tableau, Wincrange avait signé un début idéal grâce à l''inévitable Pia Berscheid. Mais dans une seconde période qui a vu des locales se rebeller, le but inscrit sur le fil – un bijou de Melany Do Carmo – risque d''être très important au décompte final. Ce partage de points a eu comme effet de rendre furieux Joël Reichling le coach de Wincrange: «Un but évitable qui va nous pourrir la fin de saison».

Mamer avait fait le travail en première période: 6-1 à la mi-temps. «On a fait tourner tout le banc à la 45e minute mais on s''est compliqué la vie», expliquait Carlos Neves, co-entraîneur de Mamer. Le match Ell - Lintgen, réplique de la demi-finale de coupe de mercredi, a été remis.

Gasperich, bête noire du Progrès

Presse: Quotidien

Publication: lundi, 30 avril 2012

Powered by azurCMS