news

Le Progrès mène l'offensive «Caza» - 21.10.2015

DIVISION NATIONALE Niederkorn, hier, a décidé qu'il y avait moyen d'optimiser son potentiel offensif pour aller chercher le podium auquel il prétend. Exit Ciancanelli, donc, et arrivée de Carzaniga, ex-coach du F91.



Pascal Carzaniga jure n'avoir été mis au courant des intentions du Progrès qu'hier matin. Une heureuse surprise pour lui. Photo : Mélanie map's



Pascal Carzaniga, bloqué toute l'année dernière en vertu d'un contrat passé avec le club dudelangeois qui l'empêchait de s'engager où que ce soit, va devoir remettre le Progrès dans la droite ligne de son projet de la saison : faire un podium. Le club n'en est pas loin, mais il manque un petit quelque chose.



De notre journaliste Julien Mollereau



Niederkorn a un luxe pas croyable. Un coach (Olivier Ciancanelli) d'accord pour s'effacer sans faire de vague et n'ayant même pas l'envie d'en faire : depuis cet été, tout le pays sait qu'il n'a tenu qu'à lui de rester à la tête de son équipe et qu'il ne tenait également qu'à lui de s'en aller. La situation du club, lésé de plusieurs points sur des faits de match et actuellement 7e à quatre longueurs de la troisième place, laissait cette opportunité. Après en avoir discuté tout le week-end, les décideurs du Progrès en ont parlé à Ciancanelli, qui n'attendait que la possibilité de passer le relais sans heurt, sans esclandre ni discussions interminables.



L'entraîneur qui a donc conduit le club niederkornois à sa première Coupe d'Europe en 33 ans va reprendre un job plus anonyme chez les jeunes. Le jour de son anniversaire (il a eu 53 ans hier), son président, Fabio Marochi, et son manager, Thomas Gilgemann, ont donc décroché leur téléphone à 8 h pour tâter le terrain auprès de leur piste prioritaire, Pascal Carzaniga. Un coach qu'on a dit proche du club cet été, mais qui, aujourd'hui, jure encore n'avoir «rencontré personne» avant... hier.



«Le moment de donner un coup de fouet»



Et pour cause, cet été, les dirigeants niederkornois s'interdisaient de faire venir un entraîneur qui ne recueillait alors pas tous les suffrages au niveau de l'effectif. De vieilles rancœurs traînantes chez les joueurs, nées du passage de Carzaniga à Dudelange et de confrontations, n'étaient pas effacées. «La tendance s'est inversée», a indiqué sobrement Gilgemann, hier. À moins que cela ne soit la réceptivité de tout un club au fait de franchir un palier pour de vrai, avec un coach tout aussi compétent que l'était Ciancanelli mais plus habitué à gérer des joueurs ayant été professionnels. «C'était le moment opportun pour donner un coup de fouet», ajoute Gilgemann qui ne cache pas que le profil de «Caza» est surtout excitant pour sa capacité à construire des équipes très productives offensivement. Et le Progrès, avec douze buts en neuf matches n'est, à cet égard, pas du tout là où il devrait être.



Ce rendement devant, ce sera d'ailleurs le boulot d'un homme : David Zitelli. Blacklisté par le F91, qui a songé un moment à remettre Carzaniga en selle au printemps dernier mais qui refusait de venir sans Zitelli, l'ancien pro de Metz et Nancy accompagnera son «ami de dix ans» (ils ont coaché ensemble à Bleid, Amnéville et Dudelange) dans ce projet avec pour mission(s) la préparation physique et la prise en charge du secteur offensif. Cédric Lécluse, l'adjoint de Ciancanelli, qui lui reste, sera plus chargé du secteur défensif. Question d'expérience professionnelle...



Un contrat de sept mois, en attendant



À l'heure actuelle, cependant, c'est bien devant que le boulot le plus urgent réside. Niederkorn n'est pas du tout dans les clous au niveau du rendement offensif malgré l'arrivée de Pino Rossini (3 unités seulement depuis l'ouverture du championnat) en encore moins au niveau points. Et il aura, avant la trêve hivernale quatre rencontres de la phase aller à gérer au plus près de ses intérêts c'est-à-dire avec la quasi-obligation de prendre douze points.



Il affrontera en effet successivement Mondorf, Wiltz, Rosport et Strassen et son envie de podium ne s'accommodera a priori pas du moindre écart.



«Il y a de grosses échéances, admet Ciancanelli. Mais maintenant, c'est le boulot d'un autre.» Le boulot d'un homme qui a remporté le championnat avec le F91 lors de sa seule année luxembourgeoise en tant qu'entraîneur. Le boulot d'un homme qui revient après avoir passé un an à l'ombre d'un contrat avec Dudelange qui l'empêchait de reprendre la moindre équipe. Le boulot d'un gars qui hérite d'un bolide encore bridé et qu'il va conduire avec un staff d'une qualité dingue qui le condamne à des résultats s'il veut être sûr que son contrat de sept mois soit renouvelé l'été prochain. Même si, a priori, les deux partis ont prévu de s'engager sur la (longue) durée...



«Pas besoin de révolver»



Pascal Carzaniga a vu plusieurs rencontres du Progrès depuis le début de la saison. Il arrive donc en terrain connu, d'autant qu'il a déjà eu quelques joueurs sous ses ordres.



LA DÉFENSE



«Ils ont réalisé un énorme transfert de gardien (NDLR : Flauss). L'expérience et le sens du dialogue de Bouzid font qu'il tire tout le monde vers le haut. Et puis il y a Ferino, que j'ai eu à Amnéville et qui n'a pas changé : avec onze gars comme lui, tu peux aller à la guerre et tu n'as même pas besoin de prendre de révolver.»



LE MILIEU



«On connait les qualités de Bossi et Sébastien Thill, qui sont un peu trop en dents de scie. Olivier Thill, je m'en rappelle, parce qu'en Coupe avec le F91, il nous avait fait mal à lui tout seul avec Rodange. Après, Cassan, je le trouvais bon en position de meneur l'an passé, mais il est dur de le juger là, alors qu'il joue souvent sur un côté.»



 L'ATTAQUE



«Menaï s'est imposé avec moi en CFA en venant de Thionville et alors que personne n'y croyait. J'ai conscience qu'il a fait ses meilleurs matches avec le Progrès en pointe, et pas sur un côté.» LE CLUB «J'étais au derby vendredi et j'ai trouvé qu'ils avaient une organisation sans faille. C'est un club plein de gens motivés, avec un projet et un engouement comme il y en avait à Bleid ou Amnéville. Pour moi, c'est important.»


Powered by azurCMS