news

Outsiders au révélateur - 03.08.2015

Une Jeunesse en reconstruction accueille, ce soir, un Progrès en quête de certitudes. Ça risque d'être intéressant!


Les deux équipes s'attendent à une reprise très compliquée. Pourtant, elles se doivent de lancer leur saison sur une bonne dynamique. Raison de plus de ne pas se planter d'entrée, surtout que Niederkorn s'en souvient : la dernière fois qu'il a été champion, il avait ouvert à la Frontière.



CE QUE LA JEUNESSE SAIT DU PROGRÈS



Elle espère surtout la décompression Pour Carlo Weis, pas l'ombre d'un doute : «Nous, on ne sait pas où on va. Eux, ils ont les automatismes. Ce sont clairement eux les favoris.» Même sans deux titulaires en puissance que sont Rigo (genou) et Rougeaux (épaule), ce dernier n'ayant toujours pas décidé de rentrer dans les duels franchement à l'entraînement? «En Europa League, ils étaient vraiment pas mal. Mais après, on les a revus contre Eupen en amical et c'était déjà moins ça. On a senti la décompression.» La Jeunesse en vient à se dire, à la lumière du non-match de Differdange contre le Fola, que le Progrès, européen comme le FCD03 mais en manque d'expérience, pourrait lui aussi être frappé du même mal : «Un trou physique et mental, mais surtout physique», selon l'analyse de Weis de la rencontre de samedi à Oberkorn. «Differdange n'a jamais réussi à changer de rythme. Niederkorn pourrait peut-être aussi subir ça.» C'est une théorie, ou un souhait?



CE QUE LE PROGRÈS SAIT DE LA JEUNESSE Il espère surtout avoir le ballon Niederkorn a envoyé ses espions sur les rencontres amicales de la Jeunesse. Il y a acquis la certitude que la Vieille Dame évoluera en 4-1-4-1, dans une version défensive. «Carlo l'a dit, sourit Olivier Ciancanelli. À la Jeunesse, c'est fini de jouer à la baballe. Alors, on s'attend à avoir la possession de balle.» Il ne le formalisera pas comme ça, mais le technicien niederkornois en serait ravi. Moue dubitative de Weis, qui hésite à valider l'option du 4-1-4-1, mais confirme qu'il ne jouera pas avec deux attaquants. Malin, il ajoute : «Mais cela ne veut pas dire que je ne jouerai pas avec trois.» Il n'empêche, le club eschois va devoir se plier aux préceptes de Weis. Le vestiaire est-il prêt à ça? Si la réponse est oui, ce pourrait ne pas être toujours spectaculaire, mais tout aussi souvent très efficace. Des clubs comme Pétange ou Rumelange, que Weis a eu en main, peuvent en attester. Reste à convaincre les joueurs...



Julien Mollereau



Le Progrès, c'est costaud tout là-haut?



En six mois, Niederkorn a recruté trois anciens pros de plus de 1,90 m. Une garantie sur phases arrêtées?



Ismaël Bouzid, Samuel Dog et Pino Rossini sont des monstres physiques. Et en plus, ces monstres-là viennent du monde pro. Tout cela mis bout à bout ne nous ferait-il pas une équipe absolument dévastatrice sur phases arrêtées? Olivier Ciancanelli s'en veut de briser un rêve, mais... non! C'est même pour l'heure tout le contraire, parce que cet art du coup franc ou du corner ne se résume pas à de la hauteur, mais à du travail. «On prend un but lamentable sur phase arrêtée contre Shamrock parce qu'on se dégage mal et qu'on n'est pas au deuxième ballon. Et on reprend le même en amical face à Sarre 05», synthétise le technicien niederkornois. Qui préfère s'attacher aux errements dé- fensifs plutôt qu'au potentiel offensif, en construction dans ce domaine : «Il nous faut aussi une qualité de centre et on la travaille. On a Cassan, Bossi, Thill... mais il faut encore que la balle arrive là où elle doit arriver et là, on a besoin de plus d'application. Alors on travaille chaque corner, on refait les gammes. Mais après, c'est vrai, on aura des flèches devant le but et ça devrait faire mal. Même si tout n'est pas une question de taille. Un Marcel Di Domenico, dans le temps, mesurait 1,80 m, mais il savait se placer, sentir le ballon. Et il avait le timing.»





Arbitre : M. Bindels.



JEUNESSE : Oberweis, Krecké - Delgado, Do Rosario, Hoffmann, Kintziger, Vitali, Mélisse, Menessou, Soares, Todorovic, Zydko, Corral, Deidda, N'Diaye, Sardaryan, Molnar, Fernandes. Absents : Portier, Martins, Devas.



PROGRÈS : Flauss, Castellani - Dog, Bouzid, Ferino, Fabbro, Soares, Fiorani, Bertemes, Bossi, Garos, Poinsignon, O. Thill, S. Thill, Ramdedovic, cassan, Rossini, Menaï. Absents : Rougeaux, Rigo.


Powered by azurCMS