news

Le Progrès y est presque - 20.04.2015

Le Progrès profite du faux pas de la Jeunesse pour s'installer confortablement à la quatrième place du classement, qui pourrait devenir européenne en cas de succès du F91 ou de Differdange en Coupe de Luxembourg. Tout n'a pourtant pas été facile au bord de la Moselle, car les protégés d'Olivier Ciancanelli ont bafouillé leur football et ils s'en sortent très bien avec les trois points de la victoire. Dog met son équipe idéalement sur orbite en ouvrant le score sur corner (0-1, 7 e ). Les visiteurs n'en profitent pas pour accentuer leur avance, c'est Grevenmacher qui va prendre l'initiative de la rencontre, mais hormis le but de Wang (1-1, 39 e ), les locaux seront défaillants devant la cage de Castellani. Trierweiler (55 e ) est contré par le gardien, Peters (59 e ) voie sa tête détournée de la ligne de but par Ferino, tandis que Peters (84 e ), encore lui, envoie le ballon sur la tête de Dog.





Le Progrès donne le coup de massue aux locaux dans les derniers instants de la rencontre, car Cassan, entré en jeu peu avant, va donner deux passes décisives. Sur un corner tiré de la droite, son ballon arrive sur Rigo, libre de tout marquage, pour crucifier Schaab du pied gauche. Les visiteurs semblent être libérés, car Cassan se joue d'un joueur côté droit, pour donner un caviar à Poinsignon (1-3, 88 e ), qui scelle le score du pied gauche. Le Progrès vient de frapper un grand coup et la route est désormais libre pour une qualification européenne.





 




Fabrice Baur



Jacques Muller (coach du CSG)  : «On était la meilleure équipe sur le terrain, mais on a été sévèrement punis. On se fait prendre sur phases arrêtées, ce qui est notre point fort.»



Olivier Ciancanelli (coach du Progrès)  : «Après un bon début, mon équipe a fléchi, mais son expérience et sa stabilité nous ont remis dans le droit chemin. L'équipe grandit bien.»



Le Quotidien du 20/04/2015


Powered by azurCMS