news

Ça vaÇa va - 18.03.2015

Battu à Mondorf dimanche, le Progrès a grillé un joker tandis que le FCD03 s'est requinqué face à Käerjeng.

Si Thomas Gilgemann a des fourmis dans les jambes ce soir, ce ne sera pas dû à sa frustration de ne pas être sur le terrain, lui qui a raccroché les crampons au printemps dernier. La raison? Le nouveau responsable marketing du Progrès Niederkorn passera sa soirée à avaler les kilomètres dans les coulisses, quelque part entre les tribunes et un coin VIP affrété du côté de la buvette, où on annonce un buffet gargantuesque. Pour tout dire, Gilgemann et le directeur sportif Henri Bossi ne vivent que pour ce derby depuis plusieurs semaines. En faisant en sorte d'isoler le derby du reste de la 18 e journée de DN, le Progrès a gagné un premier pari. Le deuxième consiste à rameuter une grosse partie du pays au stade. L'objectif? «Entre 1 500 et 2 000 spectateurs» , ambitionne Gilgemann, qui finit par glisser, comme si cela n'était qu'une anecdote de la soirée : «Et puis ce serait bien qu'on gagne!»



Pour le club niederkornois, l'enjeu dépasse la simple perspective de prendre trois points ou pas. Pour Olivier Ciancanelli et ses joueurs, on est focalisés sur l'aspect sportif. «Tout le monde me demande si ce match est spécial. Il l'est pour nos sponsors et les spectateurs. Nous, on ne pense qu'à jouer un match de foot en espérant ne pas le perdre. Ça ferait du bien au moral» , consent l'entraîneur niederkornois.



Le Progrès a beau être l'une des trois équipes invaincues sur sa pelouse (avec le Fola et... Differdange), la défaite ramenée de chez le promu Mondorf a plombé l'ambiance. «Je serais un menteur si je disais que cette défaite ne m'a pas gêné. Au mieux, on aurait pu prendre un point mais les trois, on n'y avait pas le droit» , assure Ciancanelli.



Hakim Menaï et ses coéquipiers ne se présenteront pas sur la pelouse en bombant le torse.



Differdange : confiance aux remplaçants



À cause de ce couac mondorfois, et aussi parce que Mickaël Garos est suspendu. On parle peut-être là du joueur le plus sous-coté du pays. Cet hiver, en interne, ses coéquipiers l'ont élu meilleur joueur niederkornois de la phase aller.



Si le Progrès a une opération séduction à mener auprès de ses sponsors, Differdange doit, lui, confirmer un éclatant redressement constaté face à Käerjeng le week-end dernier. Un bon gros 5-0 qui a fait du bruit, plus par le choix des hommes de Marc Thomé que par le score en lui-même.



Ce soir, Julien Weber, Mathias Jänisch, Omar Er Rafik et Gauthier Caron seront titulaires. Le reste? Difficile de le savoir. Car Thomé, par la force des choses (quatre suspensions) et parce qu'il fallait redistribuer les cartes pour sortir son équipe d'un certain confort, a changé sept joueurs de son onze de départ entre la 16 e et la 17 e journée. Son équipe de remplaçants a convaincu contre Käerjeng et sera en grande partie reconduite ce soir. En général, les équipes ont besoin de certitudes avant d'aborder un derby. Le FCD03, lui, a besoin de folie. Ce n'est pas ce Progrès désireux de faire briller les yeux de son public qui s'en plaindra. En tout cas, pas ce soir.



Le Quotidien vom Mittwoch, 18. März 2015


Powered by azurCMS