news

Niederkorn tombe de haut - 16.03.2015

Les Jaunards vont accueillir mercredi le voisin differdangeois en étant derrière au classement. Un faux pas leur sera donc interdit.



Le Progrès ne s'attendait certainement pas à perdre des plumes à Mondorf dans sa course à l'Europe. Les hommes d'Olivier Ciancanelli tombent de haut au fil d'une mauvaise performance lors d'un match qu'ils n'ont jamais réussi à marquer de leur empreinte.



Dès l'entame, on voit qu'ils auront du mal. D'emblée, les Mondorfois les plus entreprenants, donnent le ton de la rencontre. Il leur faut dix minutes de jeu pour montrer au Progrès qu'ils jouent la victoire et cela par l'intermédiaire du bon Guerra, mais sa frappe s'abat de plein fouet sur le montant gauche de Castellani.



Les hostilités sont lancées, mais le Progrès pas complètement prévenu. Et à la 14 e minute, une tête de Dione n'est pas loin de faire mouche. Cette fois, le message est passé. Niederkorn se réveille et on a droit à un combat de titans au milieu de terrain jusqu'à la pause.



Si le Progrès fait mine de revenir sur la pelouse avec des meilleures intentions, ce sont les Mondorfois qui vont débloquer la situation à l'heure de jeu par Pjanic. Après avoir répondu présent sur le tir de Guerra, Castellan ne peut rien, en revanche, sur la frappe de Pjanic qui catapulte le ballon sous la transversale (1-0, 60 e ). Mondorf vient de faire le plus dur.



But de Bouzid...



annulé



Le Progrès doit courir derrière le score. Olivier Ciancanelli injecte du sang neuf, mais ses gars sont cet après-midi loin d'être performants. Il faut que Bouzid s'en mêle pour donner un coup de main  : il exploite un centre de Ramdedovic et inscrit le but qui aurait dû mener à l'égalisation. Mais l'arbitre, Monsieur Durieux, signale un hors-jeu. Une décision loin d'être évidente. Voire très douteuse.



Les Mondorfois se regroupent derrière et attendent impatiemment le coup de sifflet final. Le Progrès jette ses dernières forces dans la bataille, mais rien n'y fera. Le Progrès vient de perdre sa deuxième place, mais surtout de prendre un bon coup au moral avant le derby de mercredi face à Differdange. Ce faux pas pourrait en effet lui coûter cher.



 



«Il faut commencer à parler des arbitres»



Olivier Ciancanelli (coach du Progrès)  : «C'est un gros faux pas. On n'a pas réussi à trouver notre jeu. On voulait absolument prendre des points. L'engagement était présent, mais on n'a pas été assez précis. Pendant 45  minutes, ils ont monopolisé le ballon.»



Anthony Guerra (Mondorf)  : «Cela fait plaisir cette victoire pour l'équipe mais surtout pour Tarek (NDLR  : Nouidra, ex du Progrès). On est à la recherche de points et cette victoire nous permet de regarder vers l'avant.»



Adrien Ferino (Progrès)  : «Mondorf mérite cette victoire. Ils ont peut-être montré plus de volonté que nous. Ce n'est pas catastrophique, ce n'est qu'une défaite. Je préfère être à notre place qu'à celle de Mondorf. Mais maintenant, il faut commencer à parler des arbitres. Il y a un ras-le-bol, à chaque fois c'est la même chose. L'arbitre nous annule un but qui était plus que régulier et je ne parle même pas des cartons qu'il nous a infligés.»



Tarek Nouidra (Mondorf)  : «C'est une petite victoire pour le club mais aussi pour moi. J'ai joué pendant quelques années là-bas et voilà je me suis relancé ici. Je connaissais leur potentiel  : cette victoire, c'est bon pour la confiance.»




Le Quotidien vom Montag, 16. März 2015


 

Powered by azurCMS