news

Le Progrès freiné à Wiltz - 02.03.2015

En mettant les pieds dans le Nord, les Niederkornois savaient à quoi s'attendre dans le domaine du combat physique. Ça ne les a pas empêchés d'être incapables de répondre au défi imposé par les locaux. D'où cette première période sans grand relief avec une seule occasion franche pour Wiltz par sa nouvelle recrue Verbist, auteur du seul tir cadré du match qui obligea Castellani à sortir le grand jeu (43 e ).



Après avoir proposé un visage indigne de son rang lors de la première mi-temps, le Progrès semblé revenir sur le terrain avec de bien meilleures intentions en décidant de jouer plus haut. Mais l'expulsion de Ferino pour un deuxième carton jaune (56 e ) oblige Ciancanelli à revoir ses plans en faisant reculer Ramdedovic. Bizarrement, c'est en infériorité numérique que les visiteurs se montrent beaucoup plus pressants, bien aidés il est vrai par le coup de pompe physique des locaux, qui se retrouvent également à dix avec l'expulsion de Kouayep (67 e ), entré en jeu un quart d'heure plus tôt...



En fin de match, le Progrès essaye d'arracher la victoire mais de façon bien trop brouillonne pour inquiéter l'arrière-garde de Wiltz, qui décide de camper dans sa moitié de terrain pour préserver au moins le partage des points. C'est donc sur ce score nul et vierge que se termine cette partie, mais étant donné le spectacle proposé, pouvait-il en être autrement?



Claude Ottelé (entraîneur de Wiltz) : «En première mi-temps, on se procure une occasion franche par Verbist, eux rien du tout. En seconde période, ils ont un peu plus pressé, je pense que le résultat nul est logique.»




Olivier Ciancanelli (entraîneur du Progrès) : «Aujourd'hui, on a eu beaucoup de mal sur un terrain très difficile, avec un adversaire très regroupé derrière qui nous a obligés à faire le jeu. C'est évident qu'un résultat nul ici n'est pas un bon résultat, mais on s'en contentera. Il faudra être bien meilleur par la suite.»



Le Quotidien vom Montag, 2. März 2015



 


Powered by azurCMS