news

BOSSI: "Dudelange, c'est un match facile à gérer" - 17.10.2014

Directeur sportif du Progrès, Henri Bossi garde les pieds sur terre malgré le bon début de saison de son équipe.



"L'essentiel": Comme la saisson passée, le Progrès est parti en trombe. Comment éviter les erreurs qui ont été commises en seconde partie de saison?



"Henri Bossi": L'année dernière, nous avions remporté six matches avant de connaître un trou. Cette fois, nous sommes devant après neuf rencontres. C'est déjà mieux et nous allons nous servir du passé pour mieux avancer.



L'an passé, vous vous êtes renforcés en hiver pour espérer devenir européen, finalement, vous avez échoué. Allez-vous changer de stratégie?



Depuis, le club s'est mis en ordre. Le sponsor s'occupe du sponsoring, le président préside, je m'occupe du sportif avec le staff technique. Nous sommes une équipe soudée avec une certaine ligne de conduite et nous tenons à la respecter. Toutes les décisions sont prises en équipe. Si nous jugeons qu'il faut un buteur, alors nous irons le chercher. Mais nous espérons aussi, à terme, faire monter les jeunes joueurs du club. Certains éléments sont vraiment très intéressants, ils vont y arriver.



Dudelange, dimanche, est-ce un tournant dans votre saison?



Je dirais que c'est un des matches les plus faciles à gérer. Si Dudelange gagne, c'est logique, si nous gagnons, c'est une belle performance. C'est sur les autres rencontres qu'il faut être plus attentifs. L'an dernier, nous avons perdu des points contre des équipes prétendues plus faibles.



Le Progrès est-il capable de finir devant tout le monde?



Logiquement, Dudelange et Fola, et même Differdange, disposent d'un effectif plus complet, mais en football, tout est possible. Et puis, notre objectif est de rester en haut de tableau durablement, au moins jusqu'au centenaire du Progrès, en 1919.


Powered by azurCMS