news

Le Progrès revient(encore) de loin - 29.09.2014

Après 37 minutes, un superbe tir en pivot de Mesec sort le match de sa torpeur. Ce 1-0 réveille les acteurs qui jusque-là «brillaient» par des passes approximatives et un gros paquet d'erreurs techniques. Sur sa lancée, l'équipe locale ajoute rapidement un second but. Castellani ne peut rien faire sur un splendide lob de Matias. Comme une semaine plus tôt, sur sa pelouse, face à la Jeunesse, le Progrès se retrouve très vite mené 2-0, une situation qu'il avait réussi à quasiment renverser face à la Vieille Dame (2-2). Le genre d'exploit que l'on ne peut pas réaliser deux fois de suite? C'est trop vite dit : juste après, Clement fait mauvaise figure sur un corner de Bossi et c'est 2-1.



Le match est à sens unique au retour des vestiaires. Les visiteurs acculent l'équipe locale devant sa surface de réparation et obtiennent de nombreuses occasions de but. En toute logique, Cassan égalise à la 58 e . Sans fond de jeu, avec trop d'espaces entre les lignes, Etzella souffre. Lehnen, en déviant une frappe de Garos, ne trouve que le poteau. Menaï, d'une reprise instantanée sur centre de Poinsignon donne finalement l'avantage aux siens (2-3). Cette fois, on ne peut plus parler de réaction, mais bien d'exploit.



Matias, seul devant Castellani, aurait encore pu égaliser (77 e ), mais il enlève trop son tir. Etzella, avec une prestation fantomatique après le repos, ne méritait de toute façon pas le nul.



Georges Bassing



Niki Wagner (entraîneur d'Etzella) : «J'ai vu une première bonne mi-temps de mon équipe et puis ce fut le vide.»



Olivier Ciancanelli (entraîneur du Progrès) : «L'équipe a montré du caractère et mérite ce succès. Il faut cependant essayer de ne pas être mené par deux buts à chaque match.»


Powered by azurCMS